5 conseils pratiques pour se faire des amis

Vous les regardez du coin de l’œil ces bandes de copains, bras dessus, bras dessous. Vous admirez ces filles qui rient aux éclats. Vous jalousez ces groupes qui s’éloignent, après les cours, vers un café. Et s’il ne tenait qu’à vous d’être des leurs ? Nos conseils pour que vous ne puissiez plus dire que vous n’avez pas beaucoup d’amis.

 

Vous en avez marre de ne pas avoir beaucoup d’amis ? Mettez ces quelques conseils en pratique pour y remédier.

Préparez votre discours

Pour aller vers les autres, bien sûr, vous pouvez improviser. Mais il est fortement conseillé de préparer un plan, voire un petit discours. « C’est bien de savoir, à l’avance, ce qu’on va raconter, dit Charlotte, 18 ans, étudiante en L1 de psychologie. Comme ça on est plus sûr de soi et moins maladroit ! »

Faites comme Marine, 15 ans, en seconde : inventez-vous un « prétexte ». « J’étais seule en vacances, sans amis. Je me promenais dans un parc et je vois une bande de jeunes ; ils avaient l’air cool et sympas. Je leur ai demandé s’ils avaient un briquet… alors que je ne fume pas ! On a discuté et, depuis, je les revois à chaque fois que je vais à Arcachon. »

Multipliez les occasions

Pour susciter plus facilement les rencontres, inscrivez-vous à une activité sportive, culturelle, musicale… Au sein même du lycée, il peut s’agir du ciné-club, du conseil de la vie lycéenne, du foyer des élèves. Hors temps scolaire, le choix est vaste, notamment en sport.

« Lorsqu’on pratique une activité qu’on aime, on rencontre des jeunes qui apprécient les mêmes choses que nous, suggère Alain Braconnier, psychiatre et psychanalyste. Ces intérêts communs créent de la complicité. »

Souriez !

Dans toutes les circonstances, le sourire est un visa. Le langage non verbal est la première forme de communication. « Le sourire crée de la sympathie, c’est une complicité, certes éphémère au début mais bien réelle, explique Joseph Messinger, psychologue et spécialiste de la gestuelle. En souriant, on envoie le signal que l’on trouve cette personne agréable, et qu’on serait tenté de lui parler, de découvrir son univers. »

Marine confirme : « Je souris quand j’ai envie d’aller vers une personne ou un groupe, mais pas seulement, on dit que je suis souriante de nature. C’est vrai que je suis souvent de bonne humeur ! »

Entraînez-vous pendant les vacances

Et si vous profitiez de l’été pour tester votre sourire ? Et votre capacité à vous lier rapidement. Non seulement vous allez vous faire de nouveaux amis pendant les vacances, mais vous allez prendre confiance en vous, pour rencontrer, cette fois, de nouvelles têtes à la rentrée.

Prenez des risques

N’ayez pas peur de vous prendre un « râteau ». Ça ne marchera peut-être pas avec ce groupe ? Ça ne collera pas avec cette fille qui vous semblait sympa ? Et alors ? Que risquez-vous finalement ? Écoutez Lorine, philosophe : « Les déceptions sont possibles, mais on ne va pas en mourir ! De toutes façons, la vie c’est se dévoiler et prendre des risques. C’est comme ça qu’on grandit. »

 

 

Source : letudiant.fr

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur