7 choses à ne pas faire devant les professeurs

Pédagogues et éducateurs voient en eux des exemples à suivre. Certains professeurs jouissent d’une belle notoriété dans les établissements scolaires où ils enseignent, n’aiment pas que les élèves violent leurs règles. Mais attention : ils ne sont pas des pigeons à qui on colle l’étiquette de naïfs. Il y a 7 choses qu’il faut éviter de faire devant eux
1. « Si ce que vous allez dire n’est pas plus beau que le silence, alors taisez-vous ». Les professeurs sont en général allergiques au tohu-bohu, aux bruits inutiles, à une ambiance de rue qui règne dans une salle de cours. Transformer une classe en un marché public où tous parlent en même temps est sujette à des prises de mesures correctives très drastiques par le conseil de discipline d’une direction.

2. Briser le silence avec un propos grivois ou sal. N’imaginez pas dans votre for intérieur que les professeurs ont un pied dans la salle de classe et un autre dans la lune. Les propos grivois que crachent à longueur de journée les décibels, les blagues sales et les plaisanteries obscènes destinées à égayer une conversation sont quasiment connus des professeurs. Ce serait dommage de prétendre qu’ils ne sont au courant des slogans salaces qui se disent dans les rues, dans les ghettos pourris ou dans les quartiers chauds.

3. Ne pas sous-estimer les professeurs jusqu’à croire que le numérique, l’internet, la toile et les gadgets de dernier cri leur font défaut. La technologie et l’ère de l’électronique offre une gamme de matériels d’apprentissage efficaces que les professeurs peuvent s’en servir pour mieux transmettre le savoir académique.

4. Ne pas manger dans une salle de classe aux heures de cours. La récréation est l’occasion idéale de prendre sa bouffe. Aux yeux des professeurs, manger aux heures de cours traduit un certain manque de respect et de convenance chez l’apprenant qui n’a aucune bonne habitude alimentaire.

5. Ne pas arriver ivre, les yeux rouges, bourrés d’alcool. La veille, vous claquiez les pieds, tapiez les mains au son d’un « bòdègèt » et le lendemain, vous arrivez ivres, les yeux rouges, bourrées d’alcool sentant plein le nez. Vous serez surement renvoyés chez vous !

6. Eviter des gestes à caractère sexuel. Comme des déhanchements et des tours de reins, considérés comme des gestes impudiques qui signalent un manque d’éducation ou de savoir vivre chez l’enfant.

7. Ne pas avouer vous-même votre tricherie est synonyme de sanction. Soyez honnête, sincères, humbles et vous mériterez l’estime des professeurs. 

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur