700 mille dollars américains pour les élections indirectes

Lors d’une conférence tenue ce mardi 6 juin 2017, le président du Conseil Electoral Provisoire, Léopold Berlanger, informe que les élections indirectes qui n’ont jamais pu être organisées en Haïti depuis la promulgation de la constitution de 1987 seront organisées sous peu. Selon le président du Conseil électoral provisoire (CEP), ces élections coûteront au pays, un montant élevé à hauteur de 700 mille dollars américains.
Prévues sur une période de trois mois, les prochaines élections devant mettre en place les assemblées territoriales, mettront aussi un terme à l’engagement des membres du Conseil Electoral Provisoire (CEP), selon le président du Conseil, Léopold Berlanger. Ce dernier explique ensuite que ces élections ont pour vocation de favoriser un dialogue mieux structuré entre les élus locaux et l’État central.

D’un autre coté, dans l’attente de la prestation de serment et l’installation des CASEC et ASEC, les conseillers souhaitent fixer le calendrier officiel de ces scrutins dans une période ne dépassant pas 10 jours. A cet égard, une conférence de presse conjointe sera organisée, entre le Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (MICT), celui de la justice et de la sécurité publique (MJSP) et le CEP, le vendredi 9 juin 2017. Ces instances auront alors l’occasion d’informer la population sur les différentes étapes concernant l’installation officielle des élus locaux.

A en croire le président du CEP, ces élections prévues exactement 15 jours après l’investiture des élus locaux contribueront grandement à la décentralisation et au développement durable. De surcroit, d’après la constitution, elles permettent l’établissement des assemblées municipales et départementales, des conseils départementaux et interdépartementaux.

Rappelons que l’organisation des élections indirectes, n’ont jamais eu lieu en Haïti telles que prévues par la constitution de 1987. Voulant divorcer avec cette pratique, le Conseil Electoral Provisoire (CEP), entend utiliser les fonds restants de l’organisation des élections directes.

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur