Après 16 fausses couches, cette courageuse jeune femme devient enfin maman !

Kayleigh Wood est une jeune femme anglaise de 26 ans. L’année dernière encore, elle était un mystère pour le corps médical. En effet Kayleigh a subi 16 fausses couches pour des raisons indéterminées. À sa première grossesse, elle avait 16 ans, mais elle a perdu l’enfant quelques semaines plus tard. C’est à sa dix-septième grossesse que cette courageuse maman a réussi à avoir un enfant, 10 ans plus tard.

Fausses couches à répétition pour cette jeune femme

Cette maman qui habite à Cambridgeshire (en Angleterre), avec son partenaire Tony Garner, a vécu sa grossesse à 16 ans. Mais elle a malheureusement subi une fausse couche quelques semaines plus tard. « J’ai été choquée quand je suis tombée enceinte, mais c’était dévastateur quand, quelques semaines plus tard, j’ai subi une fausse couche. Je n’ai jamais pensé alors que j’allais continuer et perdre autant de bébés », a-t-elle déclaré au Daily Mail. Malheureusement, Kayleigh Wood a continué à faire des fausses couches sans que les médecins n’en cherchent mes causes. Elle a d’ailleurs demandé à être examiné mais ces derniers lui ont dit que « ça arrive et qu’il n’y a rien qu’ils puissent faire pour arranger ça » sans même l’avoir ausculté. Kayleigh Wood a alors déclaré: « Je pleurais tout le temps à cause de tous les bébés que j’ai perdus. »

Kayleigh a souffert de 15 fausses couches, perdant tous ses bébés avant d’atteindre les huit semaines de grossesse. Pour obtenir de l’aide, elle a alors contacté le député Steven Barclay.  « J’avais même envisagé de me suicider car je me sentais tellement désespérée, j’ai donc contacté le député et il a été une telle aide. Il a contacté l’hôpital pour moi et a insisté pour qu’ils examinent mon cas. »

Après 16 fausses couches, elle donne enfin naissance à un bébé

Les médecins du Royal London Hospital ont étudié le cas de Kayleigh Wood et ont découvert qu’elle avait des cicatrices dans l’abdomen. Ils n’ont pas trouvé la cause de ses cicatrices mais ils ont tenté de les retirer grâce à une chirurgie en espérant que cela aiderait Kayleigh Wood pour de futures grossesses. Après l’opération, la jeune femme a souffert d’une fausse couche de plus avant d’enfin être enceinte du petit Reggie né en février 2016. Mais à deux semaines du terme, les médecins ont découvert que le liquide amniotique autour de son bébé était en train de diminuer, mettant sa vie en danger. Pour sauver Reggie, les médecins ont alors dû pratiquer une césarienne en urgence. « J’étais terrifiée, après tout ce temps, j’ai cru que je l’avais perdu juste avant la fin. Je me suis inquiété tous les jours de ma grossesse », a déclaré la maman

Mais heureusement,  les médecins ont réussi à sauver la vie de Reggie qui se porte très bien aujourd’hui. La jeune mère a ainsi confié au Daily Mail : »Le moment où je l’ai finalement tenu dans mes bras était juste indescriptible. C’était le sentiment le plus étonnant. Il a été un moyen de guérir toutes mes blessures. Je me sens si incroyablement chanceuse. Je suis toujours triste d’avoir perdu tant d’enfants, mais ma vie est complète maintenant, grâce à lui ».

 

Source : afriquefemme

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur