Après Wyclef, une autre star haïtienne chante l’hymne du mondial 2018

À moins de cent jours du coup d’envoi officiel du Mondial de Football, la chanson officielle de Coca-Cola a été dévoilée. La palme revient à la star haïtiano américaine du R&B, Jason Derulo. Le titre n’est autre que « Colors ».

Si l’artiste a assuré le squelette du texte, l’interprète de « Swalla » (le mégahit dans lequel il rend hommage à Haïti) s’est toutefois flanqué de Sermstyle (Pitbull, Sean Paul…) et ISM (French Montana, Chris Brown…) pour la production de la zique qui promet de cartonner dans les mois prochains.

 

« J’ai vu la beauté de nos différences culturelles et j’ai écrit « Colors » pour célébrer cette diversité. La chanson insuffle une incroyable d’énergie que les fans de sports peuvent transmettre à leur équipe », déclare t-il dans un communiqué.

Jason Derulo est né en Floride de parents haïtiens. Il a grandi jusqu’à l’âge de cinq ans en Haïti avant de retourner aux Etats-Unis où sa carrière a débuté à l’âge de 16 ans. Il n’a jamais raté une seule occasion de hisser le drapeau haïtien à l’instar de Wyclef Jean, star haïtienne qui a entonné l’hymne du Mondial de Football en 2006 baptisé : « Hips don’t lie ».

 

Au lendemain de la publication de la chanson, l’artiste a appelé à la raison le président américain Donald Trump dans un tweet. « @donaldtrump. Nous sommes tous unis dans le fait que nous sommes différents. Les mains en l’air 4 mes #colors Haïti », a-t-il écrit, avant d’inviter ses followers à hisser le drapeau de leur région.

.@DonaldTrump. We’re all united in the fact that we’re different. Hands up 4 my Haiti🇭🇹 RT YOUR FLAG https://jderulo.co/colors 

Jason Derulo – Colors

Listen to Colors by Jason Derulo

jderulo.co

Ce qu’il avait déjà suggéré à la fin de la musique colors. « Represent your country/ Raise your flag/ Show your true colors (en français : Représentez votre pays/ Soulevez votre drapeau/ Montrez vos vraies couleurs) ».

Du 14 juin au 14 juillet prochain, le monde assistera au 21e édition du Mondial de football. 32 équipes vont s’affronter en gladiateurs pour un seul dénouement : être championne du monde. Un titre qui offre la légitimité de s’afficher sur le toit du monde pendant quatre ans consécutifs, jusqu’à la réalisation d’une prochaine édition.

À présent, la Fédération internationale de football (FIFA), instance suprême du foot, met les bouchées doubles pour la tenue d’une édition hors pair. La main dans les poches, elle s’offre  déjà les services des plus grandes stars planétaires. D’anciennes gloires du ballon rond se sont déjà prêtées au jeu en effectuant toute une série de jongles.

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur