Aux Etats-Unis, une femme attaque Facebook pour trafic sexuel

Aux Etats-Unis, une femme a décidé de porter plainte contre Facebook. Elle accuse le réseau social d’avoir facilité un acte criminel : son viol en l’occurence. Sa plainte a été déposée dans un tribunal de Harris County, un district de Houston (États-Unis). La jeune femme affirme avoir été violée et battue à l’âge de 15 ans. Son bourreau était une « amie » sur Facebook.

 

Sa plainte est basée sur l’hypocrisie supposée de Facebook. Selon la plaignante, le réseau social savait que des prédateurs sexuels sévissaient sur la plateforme, mais n’aurait rien fait pour la mettre en garde. Par ailleurs, rien n’aurait été fait non plus pour vérifier l’identité du prédateur. Les fondateurs de Backpage.com, le site de publicité, sont également cités en tant qu’accusés.

Viol, agression et publication de photos

Nos confrères de Reuters ont pu accéder au dossier. En 2012, la femme auteur de la plainte aurait été « amie » avec un utilisateur qui semblait connaître plusieurs de ses vrais amis. L’homme lui a envoyé plusieurs messages sur la Facebook.

A la suite d’une dispute entre la jeune fille et sa mère, l’individu lui aurait proposé son aide, venant la chercher à son domicile. Il l’aurait ensuite battue et violée, mais il aurait également filmé la scène. Ainsi des images auraient été publiées sur Backpage.com. Ce site a été fermé au début de cette année après une enquête du ministère de la Justice notamment parce qu’il était une plateforme déguisé de commerce à des fins sexuelles. L’affaire est en cours d’instruction, si elle devait aboutir à une condamnation de Facebook, le réseau social pourrait avoir à se justifier d’autres cas similaires.

 

 

Source : Autre presse

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur