Une nouvelle étude américaine confirme les risques sanitaires liés à la consommation de boissons sucrées : en boire quotidiennement augmente les risques de décès prématuré, notamment par maladie cardiovasculaire.

Les autorités sanitaires ont une raison de plus d’affirmer que la consommation de boissons sucrées est à limiter. D’après les résultats d’une étude américaine qui sera publiée le 18 mars 2019 dans la revue Circulation, les personnes qui boivent au moins un verre de boisson sucrée (jus de fruits, boisson gazeuse, boisson énergétique) par jour s’exposent à un risque de mort prématurée élevé, notamment par maladie cardiovasculaire.

La consommation de boissons sucrées liée à un risque de mort précoce par maladie cardiovasculaire accru de 31%

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont analysé les données de 80 645 femmes et 37 716 hommes après qu’ils aient répondu à des questionnaires sur leur mode de vie et leur état de santé tous les deux ans. Il a ainsi pu être observé que plus une personne consommait des boissons sucrées, plus le risque de décès prématuré toutes causes confondues augmentait. Plus précisément, comparés à ceux qui en buvaient moins d’une fois par mois, les participants qui en ingéraient une à quatre fois par mois avaient 1% de risque en plus ; deux à six fois par semaine, 6% de risque en plus ; une à deux fois par jour, 14% de risque en plus ; et deux fois ou plus par jour, 21% de risque en plus.

A noter que ces risques concernaient davantage les femmes que les hommes, et qu’ils étaient surtout liés aux maladies cardiovasculaires. Ainsi, les participants qui consommaient deux boissons ou plus par jour avaient un risque de mort prématurée par maladie cardiovasculaire accru de 31%. Et chaque boisson supplémentaire était associée à 10% de risque en plus. Un lien avec la mortalité par cancer a également pu être constaté, mais celui-ci a été considéré par les chercheurs comme faible.

Remplacer les boissons sucrées pour améliorer notre santé et notre longévité

Et les boissons édulcorées dites light, qui contiennent du sucre artificiel, ne sont pas meilleures : si le risque de mort prématurée lié à leur consommation est légèrement inférieur à celui des autres boissons sucrées, en boire plus de quatre par jour est là aussi associé à un risque accru de décès précoce toutes causes confondues.
« Ces résultats coïncident avec les effets néfastes connus d’une forte consommation de sucre sur les facteurs de risque métaboliques et la preuve solide que boire des boissons sucrées augmente le risque de diabète de type 2, constituant lui-même un risque majeur de décès prématuré », explique Walter Willett, auteur de l’étude.

« Ces travaux renforcent l’idée selon laquelle la consommation de boissons sucrées devrait être limitée et remplacée par d’autres boissons, de préférence l’eau, pour améliorer la santé générale et la longévité », a ajouté le directeur principal de l’étude Vasanti Malik.