« Clairin mortel » : 13 Haïtiens décédés et 2 autres devenus aveugles

Pas moins de 25 personnes ont déjà rendu l’âme après avoir bu l’alcool frelaté découvert le 18 décembre dernier. Ce chiffre a été communiqué par les autorités sanitaires haïtiennes au cours d’une visite dans la maternité de l’Université d’État d’Haïti (HUEH), ce jeudi 28 décembre.

Prenant la parole en la circonstance, Dr Marie Greta Roy Clément, Ministre de la Santé Publique et de la Population (MSPP) a évoqué la récurrence de ce type d’alcool dans les périodes de fêtes de fin d’année.

« Chaque fin d’année, nous avons toujours des difficultés avec un alcool frelaté », explique-t-elle dans une très courte déclaration. Elle confirme que les premières victimes de cette épidémie proviennent du département du Centre, au bord de la frontière haïtiano-dominicaine.

A l’heure qu’il est, les autorités haïtiennes ont déjà recensé au moins 13 haïtiens décédés après consommation ; deux autres devenus aveugles et plusieurs cas d’intoxication, selon le directeur général du MSPP, Dr Lauré Adrien.

Néanmoins, le DG a attiré l’attention sur ces décédés haïtiens qui sont des ressortissants en provenance de la République Dominicaine et non des compatriotes résidant sur le territoire, particulièrement dans le Plateau Central.

Comme veut l’esprit de la note du 26 décembre dernier, Dr Adrien réitère la mise en garde à la population haïtienne contre la consommation de « toute boisson alcoolisée à base de clairin ».

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur