Crise à la CSCCA: la présidente de la Cour démissionne

La présidente de l’institution, Marie France Mondésir, a présenté sa démission à ses collègues conseillers.

La Cour supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif, n’a plus de présidente. Marie France Mondésir qui occupait cette fonction depuis son installation en octobre 2016, vient de remettre son tablier ce lundi 10 avril 2017.

Dans une correspondance adressée aux « Conseillers de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif, CSCCA », la présidente a fait part de sa démission « motivée par des raisons de convenances personnelles indépendamment de [sa] volonté. »

Toutefois, elle dit rester et demeurer en tant que Conseillère disponible à collaborer à tout nouveau bureau du conseil pour le bon fonctionnement de la Cour.

A noter que cette démission survient dans un contexte où des employés de la Cour proteste pour de « meilleurs traitements ». Le 5 avril dernier, une note portant les signatures de la présidente et du-vice-président de la Cour dénonçait « la prise en otage de la Cour par des employés la plupart absentéistes se trouvant sous le coup de sanctions disciplinaires appuyés d’individus venant d’on ne sait où. » Un arrêt de travail, paralysant jusqu’à présent le fonctionnement de la Cour a été observé depuis lors.

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur