Des jeunes entrepreneurs haïtiens ont représenté Haïti en Martinique et au DanemarkHaiti Puzzle est un produit qui expose la culture d’Haïti vers l’extérieur qui a fait son apparition en 2017, à Livres en folie. Grâce à ses jeux socioéducatifs pour les enfants, il offre la possibilité aux Haïtiens et étrangers de découvrir des images positives sur Haïti. Le jeu de puzzles est disponible sur le marché local et international. Après avoir été sélectionnée parmi d’autres entreprises de créativité dans un concours national organisé par le Centre d’entrepreneurship et de leadership en Haïti (CEDEL-Haïti), l’équipe de Game Time avait quitté le pays le 23 novembre 2018 pour participer à ce concours international avec son produit Haiti puzzle. Wilfrid Théodore, directeur général de «Game time» a présenté le pays, sa culture et ses sites touristiques fièrement dans ce concours. C’était l’occasion pour l’équipe de réorienter la perception négative des étrangers d’Haïti. «Il est vrai qu’Haïti Puzzle n’est pas sorti premier du concours, par contre nous avons été choisis pour organisé une soirée de  »Puzzle Lite » pour plus de 60 pays. Nous avons profité de nos jeux qui présentent, la Citadelle, le Palais national, le Palais Sans-Souci, entre autres, pour étaler nos sites touristiques aux différents pays», a-t-il soutenu. En ce qui concerne «Martinique-Tech», les initiateurs ont informé que c’était une formation que la Martinique avait offert aux jeunes entrepreneurs des pays d’Europe et de la Caraïbe. Les responsables ont formé des groupes pour la réalisation et la présentation des projets initiés par les membres du groupe. Ainsi, les Haïtiens se sont retrouvés dans différentes équipes. Les quatre Haïtiens répondent au nom de Christelle Yardley Joseph (Ti Ecolo), Widens Pierre (Student Help), Jenny Joseph et Kenny Bars Pierre (Gestion des déchets). Selon les participants, dorénavant, ils savent comment créer leur propre entreprise et comment la présenter aux investisseurs. Le groupe Ti Ecolo, a présenté des accessoires fabriqués avec des déchets plastiques, Gestions des déchets a aussi présenté des pots fabriqués avec des déchets plastiques, et Student Help un programme pour aider les jeunes à la recherche de stage dans les entreprises à se préparer. «Cette formation a été très bénéfique pour nous, malgré les sacrifices que nous avons consentis pour arriver à comprendre les différentes cultures et langues étrangères. C’était aussi l’occasion pour nous de partager notre culture aux autres pays de la planète. Nous sommes prêts à transmettre nos connaissances aux jeunes du pays à travers des séances de formation et des conférences-débats», ont-ils dit. Pour sa part, Rock André, directeur de CEDEL-Haiti, a rappelé que le Centre d’entrepreneurship et de leadership est prêt à accompagner tous les jeunes du pays qui sont intéressés à l’entrepreneuriat ou au leadership, que ce soit à l’échelle nationale ou internationale.

Haiti Puzzle est un produit qui expose la culture d’Haïti vers l’extérieur qui a fait son apparition en 2017, à Livres en folie. Grâce à ses jeux socioéducatifs pour les enfants, il offre la possibilité aux Haïtiens et étrangers de découvrir des images positives sur Haïti. Le jeu de puzzles est disponible sur le marché local et international. Après avoir été sélectionnée parmi d’autres entreprises de créativité dans un concours national organisé par le Centre d’entrepreneurship et de leadership en Haïti (CEDEL-Haïti), l’équipe de Game Time avait quitté le pays le 23 novembre 2018 pour participer à ce concours international avec son produit Haiti puzzle.

Wilfrid Théodore, directeur général de «Game time» a présenté le pays, sa culture et ses sites touristiques fièrement dans ce concours. C’était l’occasion pour l’équipe de réorienter la perception négative des étrangers d’Haïti. «Il est vrai qu’Haïti Puzzle n’est pas sorti premier du concours, par contre nous avons été choisis pour organisé une soirée de  »Puzzle Lite » pour plus de 60 pays. Nous avons profité de nos jeux qui présentent, la Citadelle, le Palais national, le Palais Sans-Souci, entre autres, pour étaler nos sites touristiques aux différents pays», a-t-il soutenu.

En ce qui concerne «Martinique-Tech», les initiateurs ont informé que c’était une formation que la Martinique avait offert aux jeunes entrepreneurs des pays d’Europe et de la Caraïbe. Les responsables ont formé des groupes pour la réalisation et la présentation des projets initiés par les membres du groupe. Ainsi, les Haïtiens se sont retrouvés dans différentes équipes. Les quatre Haïtiens répondent au nom de Christelle Yardley Joseph (Ti Ecolo), Widens Pierre (Student Help), Jenny Joseph et Kenny Bars Pierre (Gestion des déchets).

Selon les participants, dorénavant, ils savent comment créer leur propre entreprise et comment la présenter aux investisseurs. Le groupe Ti Ecolo, a présenté des accessoires fabriqués avec des déchets plastiques, Gestions des déchets a aussi présenté des pots fabriqués avec des déchets plastiques, et Student Help un programme pour aider les jeunes à la recherche de stage dans les entreprises à se préparer.

«Cette formation a été très bénéfique pour nous, malgré les sacrifices que nous avons consentis pour arriver à comprendre les différentes cultures et langues étrangères. C’était aussi l’occasion pour nous de partager notre culture aux autres pays de la planète. Nous sommes prêts à transmettre nos connaissances aux jeunes du pays à travers des séances de formation et des conférences-débats», ont-ils dit.

Pour sa part, Rock André, directeur de CEDEL-Haiti, a rappelé que le Centre d’entrepreneurship et de leadership est prêt à accompagner tous les jeunes du pays qui sont intéressés à l’entrepreneuriat ou au leadership, que ce soit à l’échelle nationale ou internationale.

source: le nouvelliste

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur