Des militants veulent la libération de 2 dominicains détenus en Haiti

Robert Cabral, le coordonnateur de l’action patriotique Mouvement civique nationaliste dominicain est apparu sur El Nuevo Diario TV ce vendredi pour exiger la libération de deux citoyens dominicains enfermés à la prison de Fort-Liberté, en Haiti.

Les deux hommes identifiés en tant qu’Edgar Anibal Trejo Cid et Juan Carlos Vasquez se sont rendus en Haïti pour déclarer la perte d’un véhicule qui transportait une femme dénommée Keita Peralta au niveau de la frontière. Cette dernière a été kidnappée par des Haïtiens selon les accusations de Robert Cabral.

Les autorités policières haïtiennes ont détenu les plaignants qu’elles accusent d’avoir orchestré le vol de la camionnette. Depuis le 18 juin dernier, ils sont restés en prison malgré les efforts déployés par leur famille pour les libérer.

Cabral estime que ses compatriotes ont été victimes d’un « kidnapping » et craint pour leur état de santé, car la prison de Fort-Liberté est considérée comme l’une des plus mauvais endroits de détention en Haïti à cause de ses mauvaises conditions.

Le coordonnateur du parti nationaliste fustige le comportement des autorités dominicaines qui sont restées indifférentes face à la situation. « Le gouvernement dominicain cherche à éviter le bruit avec Haïti. Nous ne savons pas où est le niveau d’engagement de l’État dominicain qui cherche à faire taire les plaintes des citoyens concernant Haïti », a déclaré Robert Cabral.

Il estime qu’il ne peut y avoir aucune peur à défendre la fierté nationale dominicaine. Selon El Nuevo Diario, Keiron Peralta a été kidnappé en Haïti, mais les autorités policières haïtiennes veulent nier ce fait dans l’enquête.

 

 

 

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur