Elijah Brown : la plus haute autorité de l’Église baptiste dans le monde visite Le Nouvelliste

C’est la première visite du Dr Elijah Brown, le représentant numéro 1 de l’Église baptiste dans le monde entier, dans un pays de la région des Caraïbes, un an après avoir été élu neuvième secrétaire général de l’Alliance baptiste mondiale. « Je suis content qu’Haïti soit le premier pays que j’ai visité», a lâché dans un sourire le pasteur, au cours de la riche discussion qu’il a eue avec le directeur du journal, Max Chauvet.

Au cours de son passage en Haïti, le révérend a participé au congrès caribéen qui s’est tenu du 22 au 26 octobre dans le pays. Cette assemblée annuelle a réuni les délégués de différents pays des Caraïbes dont Jamaïque, Trinidad-and-Tobago, Turks-et-Caïcos, Guadeloupe, Guyane… Le secrétaire général a présidé le grand culte d’adoration et d’action de grâces de clôture du congrès, tenu à la première Église baptiste de Port-au-Prince qui traîne derrière elle 182 ans .

Dans les échanges avec M. Chauvet, le secrétaire général de la plus haute instance de l’Église baptiste du monde a expliqué qu’« Haïti est un pays qui a une histoire riche et profonde. Un pays qui a une longue histoire baptiste et un long témoignage baptiste. Ces témoignages demeurent vibrants », a-t-il souligné, rappelant que les frères baptiste ont été établis dans le pays depuis plus 200 ans.

Fondée en 1905, l’Alliance baptiste mondiale, précise le pasteur, est investi de la mission d’évangélisation, de la défense des droits humains et la liberté religieuse. Les apôtres du Christ s’attelent également à faire avancer la formation théologique.

Établie à Washington D.C, l’Alliance baptiste mondiale compte 239 organisations baptistes, 47 millions de membres dans 125 pays. Si cette branche du protestantisme a du mal à se développer en Europe, dans la région caribéenne, le pasteur Brown se félicite de l’ampleur que prend le baptisme actuellement. « La section haïtienne a été exceptionnellement performante avec une augmentation de 176% au cours des 25 dernières années », a-t-il indiqué.

Le premier recensement des baptistes réalisé entre 1966 et 1969 a relaté que 65% des protestants étaient des baptistes, a affirmé le Dr Charles Poisset Romain, membre de la délégation qui a rendu visite ce vendredi au journal. Sans donner de précision, le sociologue a par ailleurs indiqué que le baptisme a perdu du poids au profit du pentecôtisme ces dernières années. Le pourcentage des chrétiens baptistes en Haïti est de l’ordre de plus de 50%, a indiqué le recteur de l’Université Jean-Price Mars qui est le président de l’Union des universités privées d’Haïti.

Dans le monde comme en Haïti, les baptistes ne font pas qu’évangéliser. Ils sont fortement impliqués dans le social notamment dans la formation et l’éducation, a fait comprendre le pasteur Samson Dorilas Dorélien, titulaire de l’église baptiste MEBSH de Côte-Plage. « En Haïti, ils s’impliquent dans l’éducation au niveau scolaire, professionnel et universitaire », a renchéri le coordonnateur de l’Alliance nationale des baptistes haïtiens. Une mission qu’ils comptent poursuivre jusqu’au bout.

Le pasteur Josué Mathieu, titulaire de la première église baptiste, le Dr Dorsinville Moïse Joël, vice-président de Caribbean Baptist Fellowship, le Dr André Calixte, recteur du siège de l’Université Jean-Price Mars, sont les autres membres de la délégation qui ont rendu cette visite de courtoisie au journal.

 

Source: le nouvelliste

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur