Enceinte de son frère, elle échappe à la prison

Un tribunal indonésien a annulé, en appel, la condamnation à six mois d’emprisonnement d’une adolescente de 15 ans pour avortement. La jeune fille était tombée enceinte après avoir été violée par son frère aîné.

 

Un tribunal de la province de Jambi, sur l’île de Sumatra, avait condamné en juin dernier la jeune fille pour avoir interrompu sa grossesse. Ce jugement avait été vivement critiqué par les organisations de défense des droits de l’Homme. 

La condamnation prononcée en première instance a été annulée en appel mercredi.

« L’avortement a été pratiqué dans une situation d’urgence. C’est pourquoi elle a été acquittée de toutes les préventions », indique le tribunal dans un communiqué. 

L’adolescente a été violée à huit reprises par son frère aîné, âgé de 18 ans, en l’espace d’un an de temps. Elle était enceinte de six mois au moment de l’avortement. 

Son frère a écopé de deux ans et 3 mois d’emprisonnement pour agression sexuelle sur mineur.

L’avortement est interdit par la législation indonésienne, sauf si une femme risque sa vie en ne pouvant pas avorter ou dans certaines circonstances en cas de viol.

La loi prévoit qu’un avortement doit être effectué par un professionnel habilité, pour une grossesse de six semaines maximum, et la femme qui avorte doit assister à des séances de suivi psychologique.

En Indonésie, de 30% à 50% des décès maternels sont dus aux avortements, selon un rapport réalisé en 2013 par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

 

Source: Belga

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur