Haïti – Agriculture : Situation de la sécurité alimentaire au pays (avril 2018)

Dans son dernier bulletin sur Haïti d’avril 2018, le réseau « Famine Early Warning Systems Network » FEWS NET indique que « les préparatifs pour la campagne de printemps se déroulent de façon normale dans l’ensemble du pays, notamment le labour. Les agriculteurs n’attendent que les premières pluies pour le semis. Par ailleurs, les marchés sont bien approvisionnés en produits locaux (banane, racines et tubercules, haricot) mais leurs prix restent élevés ; ceux des produits importés montrent en revanche une relative stabilité.

Les plaines du Nord-Est et le Haut plateau ont des difficultés à se remettre des chocs climatiques des derniers mois. Ceci a affecté les dernières campagnes d’automne et d’hiver pendant lesquelles, certains ménages ont eu une production nulle.

Par ailleurs, dans le Nord-Ouest et les Nippes, des pluies supérieures à la normale en janvier ont perturbé le développement des cultures d’hiver, affectant les revenus du travail agricole. Les plantations qui devaient atteindre leur maturité en février ont été quasiment détruites (Baie de Henne, Bombardopolis, Mole Saint Nicolas, Jean Rabel etc.). Cette situation fera l’objet d’un suivi dans les prochaines mises à jour.

Le Nord-Est et le Haut-Plateau sont en crise Phase 3 de l’IPC (Integrated Food security Phase Classification) à cause des chocs climatiques évoqués, le reste du pays se trouvant en Stress et en Minimale (Phases 1 et 2 de l’IPC), les conditions de sécurité alimentaire décrites en février étant les mêmes. »

En savoir plus sur l’Échelle IPC :

Phase 1 :
Accès à une alimentation généralement adéquate et stable avec un risque modéré à faible de tomber graduellement dans des phases supérieures ;

Phase 2 : Insécurité alimentaire modérée / limité
Accès limité à une alimentation adéquate avec un risque élevé et récurrent de tomber graduellement dans la Phase 3, 4 ou 5 (en raison de la probabilité d’évènements adverses et d’une grande vulnérabilité) ;

Phase 3 : Crise alimentaire et des moyens d’existence aiguë
Insuffisance aiguë et critique de l’accès à l’alimentation assortie d’une malnutrition grave et inhabituelle et un épuisement accéléré des avoirs relatifs aux moyens d’existence qui, si la situation se maintient, va faire tomber la population dans la Phase 4 ou 5 et/ou va probablement se traduire par une pauvreté chronique ;

Phase 4 : Urgence humanitaire
Insuffisance grave de l’accès à l’alimentation assortie d’une mortalité excessive, une malnutrition très élevée et en progression et un épuisement irréversible des avoirs relatifs aux moyens d’existence ;

Phase 5 : Famine / Crise humanitaire
Grave perturbation sociale assortie d’un manque total d’accès à l’alimentation et/ou d’autres besoins de base dans laquelle la famine généralisée, la mort et le déplacement sont incontestables.

HL/ HaïtiLibre

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur