Haïti – Agriculture : Un an après Matthew, l’élevage reprend des forces dans le Grand Sud

L’impact de l’ouragan Matthew dans le Grand Sud, en octobre 2016 a été particulièrement violent dans le secteur de l’élevage, causant des pertes de l’ordre de 60% du gros bétail et de 85% des volailles. Les ménages dont les moyens d’existence dépendaient de la production animale, ont été décapitalisés pour la plupart. Beaucoup d’animaux ayant survécu sont tombés malades. Étant donné les coûts élevés des traitements vétérinaires ou parfois l’indisponibilité des médicaments vétérinaires, les éleveurs ont peiné à soigner leur bétail.

Devant cette situation, le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) et la Représentation de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en Haïti, ont réalisé des Cliniques Mobiles de Santé Animale qui ont permis de soigner plus de 20,000 têtes de bétail (bovins, équins, caprins, porcins et ovins), à travers différentes communes dans les départements du Sud et de la Grand’Anse.

Afin de faciliter l’accès régulier du bétail aux soins vétérinaires dans les communautés touchées, des séances de sensibilisation de formation et de recyclage ont été réalisées, en parallèle aux Cliniques mobiles de santé animale. À date, 25 Agents vétérinaires et 200 Agro-éleveurs ont bénéficié de formation ou de recyclage en santé et nutrition animale. Ils ont appris à fabriquer des Blocs Multi-Nutritionnels (BMN) pour le bétail, en utilisant les produits locaux (son de blé ou de riz, sel, poudre d’os, plantes locales : Moringa ou Lucena, mélasse, entre autres) dont l’achat contribue également à stimuler l’économie locale. C’est dans cette même perspective que trois Centres de service : unités de fabrication et de vente de foins, d’ensilage et de BMN et mini-pharmacies vétérinaires, ont été mis en place.

Ces cliniques mobiles vétérinaires et les formations en production, santé et nutrition animale, ciblant 300 ménages agricoles, s’inscrivent dans le cadre du Projet « Protection et réhabilitation des moyens d’existence des éleveurs et pêcheurs artisanaux affectés par l’Ouragan Matthew », financé par la Coopération Belge pour le Développement et mis en œuvre par FAO.

source:  HaïtiLibre

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur