Haïti – FLASH : Le Chili déporte 239 haïtiens !

Entre le 2 et le 5 mars 2018, la police d’investigation (PDI) du Chili a refusé l’entrée sur le territoire chilien à 239 citoyens haïtiens pour fausses déclarations et faux documents.

Le PDI a interdit l’entrée de 169 Haïtiens à l’aéroport de Santiago qui avaient fourni de fausses informations concernant leur séjour et leurs réservations d’hôtel. 90 avaient voyagé sur la compagnie aérienne ONE ; 62 sur Latin American Wings (LAW) et 17 sur Copa Airlines. Mardi ils ont été déporté vers Haïti.

Le weekend écoulé un autre groupe de 70 haïtiens en provenance de Port-au-Prince a également été refusé et renvoyé en Haïti pour les mêmes raisons, selon la police.

Le PDI a expliqué que « ces personnes avaient tous des réservations dans le même hôtel », ce qui les a forcées à vérifier les informations sur l’hébergement des étrangers qui n’a pas été confirmé. la PDI a déclaré que l’expulsion dans ce cas répond à « une procédure normale quand une personne ne répond pas aux exigences pour entrer dans le pays conformément à la loi sur l’immigration. »

Selon les données officielles, il y aurait un peu plus de 500,000 immigrants au Chili, Péruviens, Boliviens, Colombiens, Argentins et les Équatoriens et ces dernières années les Dominicains, les Haïtiens et les Vénézuéliens. Selon les chiffres disponibles plus de 150,000 haïtien sont arrivés au Chili depuis 2016 comme « touristes », dont 80% seraient restés illégalement sur le territoire chilien après les 90 jours autorisés.

Notez qu’un Haïtien n’a pas besoin de visa pour visiter le Chili comme touriste en autant que son séjour ne dépasse pas 90 jours. Toutefois, il doit prouver qu’il dispose de ressources financières suffisantes pour son séjour et une preuve de l’adresse ou il logera.

Rappelons qu’a l’été 2017 le Président de la Commission Relations extérieures de la Chambre des députés avait déposé une demande pour exiger un visa aux haïtiens qui souhaitent voyager au Chili. Jusqu’à présent, les autorités chiliennes concernées n’ont pris aucune décision par rapport aux exigences migratoires pour les citoyens haïtiens tout en laissant ouverte cette possibilité à l’avenir. Le Ministre chilien des Affaires étrangères Heraldo Muñoz Valenzuela avait déclaré à l’époque suite à cette demande de Visa « Le Chili, comme beaucoup d´autres pays, évalue en permanence les exigences pour l’entrée des étrangers sur son territoire, cela fait partie des attributions souveraines de chaque État et de nouvelle mesures sont adoptées régulièrement relatives à l’entrée des ressortissants de différents pays en fonction de la situaton. »

Compte tenu du nombre de plus en plus important d’haïtiens déclarés illégaux ou non admissible par les autorités chiliennes  il ne serait pas surprenant qu’elles prennent prochainement la décision d’imposer un visa aux ressortissants haïtiens…

Rappelons pour nos compatriotes que pour travailler au Chili il faut un visa de travail. Pour obtenir ce visa il faut : un contrat de travail, un extrait de casier judiciaire, un certificat médical, un passeport valide et une entrevue avec le consul, pour ensuite pouvoir solliciter l´autorisation du Ministère des Affaires étrangères du Chili, à Santiago.

Source: Haitilibre

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur