Haïti – FLASH : Plus de 200.000 enfants mineurs travaillent dans les pires formes de travail

Dans le cadre des activités de célébration de la journée nationale de l’enfant haïtien, Joanito Jethro Thomas Dubois, le Coordonnateur protection de la Fondation Terre Des Hommes (TDH) a rappelé « Bien qu’Haïti ait ratifié depuis 2007 la Convention 138 sur l’âge minimum pour le travail des enfants et la Convention 182 sur l’élimination des pires formes de travail des enfants, deux instruments internationaux, essentiels à la protection des enfants forcés de travailler. Il n’en demeure pas moins que près de 400,000 enfants travaillent comme domestiques, dont 204.000 dans les pires formes de travail (étude 2014) […] Ces chiffres, sont la preuve, que beaucoup d’efforts restent à faire en Haïti. »

Pour sa part, Olin Saint Cyr le représentant du Ministère des affaires Social a souligné « l’enfant au travail est l’affaire de tout un chacun, une situation qui constitue un véritable obstacle à l’éducation des enfants. En dépit des sanctions imposées par des textes de lois, le travail de l’enfant et la traite des enfants continuent de rester impunis. Sans une réelle implication de tous les acteurs de la société, le respect des droits enfants restera un leurre. »

Notez que selon le Bureau International du Travail (BIT) rappelle que la loi définit l’enfant comme une personne âgée de moins de 18 ans et le concept « travail des enfants » regroupe l’ensemble des activités qui privent les enfants de leur enfance, de leur potentiel et de leur dignité et nuisent à leur scolarité, santé et leur développement physique et mental.

Source: Haitilibre

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur