Haïti – Politique : Propositions constructives d’Odette Roy Fombrun

​Auteure de nombreux livres pédagogiques, d’une collection sur le civisme et de plusieurs romans, sacrée « Trésor national vivant » en 2009, l’ex enseignante haïtienne et activiste féministe très connue et respectée, Odette Roy Fombrun, qui fêtera le 13 juin prochain ses 100 ans, en attendant les grands changements dans la gouvernance du pays,partage quelques propositions constructives :

Propositions d’Odette Roy Fombrun :

« Chers compatriotes,Premier Ministre, Sénateurs et Députés ont chacun fait une description déplorable de lasituation du pays: tous les indicateurs sont au rouge vif. Il n’y a pas de gâteau à partager mais plutôt un très grand nombre de défis à relever. La tâche urgente du gouvernement et du législatif est de trouverles voies et moyens pour sortir le pays du gouffre dans lequel nos hommes politiqueset la nature l’ont plongé ?

Je veux considérer comme patriotique le geste du Premier Ministre d’abandonner une situation paisible et confortable de médecin, de Président du Rotary entouré d’amis qui le respectent pour assumer la gestion d’une situation absolument catastrophique à l’échelle nationale. Pour réussir tout redressement, il faudrait inévitablement passer par une véritable révolution du mode de gouvernance du pays. De toute évidence, les incroyables comédies, irrévérences, exigences et blocages d’opposants, de Sénateurs et de Députés irascibles auxquels nous avons assisté ces derniers mois, voire ces dernières années, doivent être régulés. Mais pour y arriver, il faudrait entreprendre de grands travaux devant conduire inévitablement à la mise en place d’une nouvelle Constitution. Nous avons fait l’expérience désastreuse d’amendements constitutionnels qui n’ont eu pour effet que d’amplifier la confusion et de brouiller davantage les cartes.

En attendant les grands changements dans la gouvernance du pays, permettez que je partage avec vous les propositions suivantes :

1) J’invite chaque maire, en collaboration étroite avec les CASECS de sa commune etla participation active de son député, à entreprendre les États généraux de sa commune. L’objectif est de préparer une carte précise de la situation de la commune, de dresser l’inventaire des richesses à exploiter et des actions à entreprendre sur le court et moyen terme. Les résultats devront permettre d’équiper ledéputé de données concrètes lui permettant d’éclairer l’action des Chambreslégislatives et de fournir au Gouvernement l’éclairage nécessaire pour la prise de meilleures décisions pour l’avancement ordonné des populations.

2) Je propose aux Sénateurs d’adopter une approche nouvelle devant mener à la dynamisation des départements. La compilation des résultats des États Généraux communaux leur permettra d’aboutir à la mise en place d’un véritable plan d’exploitation judicieuse de toutes les richesses du département. Nos Sénateurs doivent collaborer avec les Députés pour rechercher, évaluer et proposer les voies et moyens d’exploiter les richesses localisées dans leurs départements respectifs et avaliser les budgets devant y conduire. Inutile de continuer à se plaindre et à étaler la situation de misère des localités.

3) De plus, je supplie tous ceux qui interviennent sur les ondes et dans les forums publics ou privés, d’arrêter d’accuser ou de se plaindre mais plutôt d’utiliser leurs temps de paroles pour donner courage et espoir à ceux qui souffrent. Faites des propositions constructives, susceptibles d’améliorer l’environnement, d’apaiser les esprits et d’aider le gouvernement à surmonter les difficultés et passer ce cap difficile d’extrême misère dans tous les domaines.

À la mort du Président Roosevelt, son successeur, le Président Truman, est venu voir Madame Roosevelt pour lui demander ce qu’il pouvait faire pour elle. Avec dignité,elle a répondu: « Demandez-vous plutôt ce que vous pouvez faire pour le pays ». Ce message a marqué ma vie au point d’être toujours à la recherche de solutions aux problèmes du pays. Aussi, permettez qu’aujourd’hui j’invite chacun de vous, chacun de nous, à se poser la question : que puis-je faire pour changer quelque chose dans mon environnement, dans ma sphère d’actions ? Arrêtez sec les incessantes critiques, négatives et destructrices, et encouragez la justice à faire son devoir, à renforcer ses structures. Avec une attitude positive et constructive respectueuse du bien commun et du mieux-être de la majorité, la Nation commencera enfin à aller mieux.

Que chacun mette sa petite pierre dans la construction nationale et on verra notre pays prendre enfin la bonne direction.Aidons-nous et le ciel nous aidera ! »

Source : Haïti libre

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur