Haïti – USA : Trump approuve une Loi du Congrès qui inclus 10 millions pour Haïti

Dans le climat politique actuel, les démocrates et les républicains ne sont pas souvent d’accord, mais dans un rare acte de bipartisme, le Congrès a adopté une loi omnibus qui rejette de nombreuses coupes budgétaires sévères de la Maison-Blanche. La législation, signée par le Président Donald Trump avant que les législateurs ne quittent Washington pour une suspension de deux semaines, comprenait 10 millions de dollars pour aider Haïti à combattre le choléra.

Pendant le processus 36 législateurs de la Chambre, dirigés par la Députée fédérale Frederica S. Wilson (FL-24), ont envoyé des lettres aux présidents et aux membres des comités des opérations étrangères des deux chambres pour leur demander d’autoriser 11,7 millions de dollars dans le Projet de loi omnibus de financement pour l’exercice 2018 à cette fin. Le sénateur du Vermont, Patrick Leahy, Vice-président du Comité des crédits du Sénat et la membre du Congrès de New York, Nita Lowey (NY-17), membre du Comité des crédits de la Chambre, ont longtemps défendu cette question.

« Permettre à Haïti, qui a dû faire face à plus que sa juste part de catastrophes naturelles, de continuer à lutter sous le poids d’une crise humaine, est à la fois inhumain et anathème pour nos valeurs américaines. Les républicains ont pu unir leurs forces et faire ce qu’il fallait et j’espère sincèrement que d’autres nations suivront notre exemple » a déclaré la députée Wilson (FL-24).

« En tant qu’ami d’Haïti depuis longtemps, j’ai été profondément déçu de l’incapacité de la communauté internationale à répondre de manière appropriée à l’épidémie de choléra introduite en Haïti par les soldats de la paix des Nations Unies. J’ai fermement soutenu l’inclusion de fonds dans la Loi Omnibus d’appropriation pour arrêter la propagation de cette maladie dévastatrice en Haïti », a déclaré la Députée Maxine Waters (CA-43), qui co-préside le Caucus du Congrès des Caraïbes.

« Le peuple haïtien a fait face à d’énormes défis au cours des huit dernières années et nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider à se reconstruire et à se rétablir », a déclaré la Congresswoman Yvette D. Clarke (NY-09) » Je suis heureuse de voir ce Congrès inclure un financement pour aider les Haïtiens à se remettre de l’épidémie de choléra et arrêter la propagation de cette maladie. »

« Les États-Unis devraient consacrer les ressources nécessaires pour mettre fin à l’épidémie de choléra en Haïti et lutter contre les souffrances inutiles et évitables. » Je suis heureux que le Congrès inclue des fonds pour aider les haïtiens à se remettre de l’épidémie de choléra » a déclaré le Congressman Ted Deutch (FL-22).

« Il est essentiel que nous continuions à financer des interventions de santé publique efficaces pour lutter vigoureusement contre la prévalence du choléra en Haïti, en République dominicaine et dans les Caraïbes » a déclaré le Congressman Adriano Espaillat (NY-13) « Il existe des solutions immédiates et à long terme pour lutter contre le choléra et nous devons nous mobiliser et rester vigilants dans nos efforts pour soutenir le développement économique, l’accès universel à l’eau potable et l’assainissement dans toute la région pour réduire l’incidence des infections et des décès de cette maladie traitable. »

« Je suis fier de me joindre à mes collègues des deux côtés pour lutter contre le choléra en Haïti, une épidémie de choléra a tué près de 10,000 personnes et infecté des centaines de milliers d’haïtiens et nous ne pouvons pas rester les bras croisés. La communauté américaine de Philadelphie et sa diaspora mondiale ont un devoir humanitaire de soutenir les efforts multinationaux d’éradication du choléra en Haïti parce que c’est une question de conscience, » a déclaré le Congressman Dwight Evans (PA-02).

« Je défends depuis longtemps la cause de la diaspora haïtienne et de ceux qui restent en Haïti alors qu’ils font face à des défis croissants dans la création d’une démocratie stable et productive » a déclaré le membre du Congrès Alcee L. Hastings (FL-20) « J’étais heureux de me joindre à mes collègues pour faire en sorte qu’Haïti reçoive les fonds dont elle avait tant besoin pour lutter contre l’épidémie de choléra qui ravage le pays depuis près d’une décennie. Je suis impatient de poursuivre mon travail au nom de la diaspora haïtienne et d’aider ceux d’Haïti, car nous travaillons tous à renforcer les institutions démocratiques du pays et à faire face aux nombreuses catastrophes naturelles qu’Haïti a dû affronter au fil des ans. »

« En tant qu’ancien membre du Comité des affaires étrangères de la Chambre et membre du Sous-comité des finances de l’État et des affaires étrangères, je me suis battu pendant des années pour aider Haïti à se remettre du tremblement de terre de 2010 et d’innombrables crises de santé publique. Je suis très heureux que le Congrès ait pu travailler de manière bipartisane pour faire passer ce financement essentiel pour lutter contre la crise du choléra. Les contributions des États-Unis à ce fonds américain sont essentielles pour donner à Haïti l’aide nécessaire pour reconstruire et récupérer. » a déclaré la congressiste Barbara Lee (CA-13).

« L’Amérique ne peut pas tourner le dos à ceux qui souffrent de la crise humanitaire et de l’épidémie de choléra que le peuple haïtien a dû affronter. En tant qu’appropriateur, je suis extrêmement fier d’avoir pu faire équipe avec les démocrates du Congrès, en particulier le sénateur Patrick Leahy et la représentante Frederica Wilson, qui se sont battus pour obtenir ce financement vital face au refus de l’administration Trump de répondre à cette menace pour la santé publique » a déclaré la Congresswoman Debbie Wasserman Schultz (FL-23).

Source: haitilibre

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur