Haiti veut alimenter les Bahamas en fruits et légumes avant fin 2018

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) haïtien a du travail. D’ici décembre 2018, Carmel André Belliard devra créer les conditions permettant à Haïti d’exporter des fruits et des légumes aux Bahamas. Ce sont là les instructions du Président Jovenel Moise à ce dernier.

Dans leur rencontre au Palais national, le 25 février, en marge de la Conférence des chefs d’État et de gouvernements de la CARICOM, le Président haïtien, Jovenel Moise et le Premier ministre du Commonwealth des Bahamas, Hubert Minnis ont discuté de nombreux points relatifs à l’avenir des rapports entretenus entre les deux États.

La mise en œuvre des trois accords entre les deux pays, paraphés le 29 juillet 2014 – l’Accord-cadre de coopération bilatérale ; l’accord de coopération commerciale et technique dans le domaine du contrôle de la qualité des produits agricoles et des prêcheries exportables, l’Accord sur la promotion et la protection des investissements -, ont été au cœur des échanges entre les deux dirigeants.

Selon un communiqué conjoint paru sur le site de la Présidence d’Haïti, d’autres questions notamment la migration, le tourisme, la coopération et la nécessite de créer des opportunités économiques, commerciales et d’investissement entre les secteurs privés d’Haïti et des Bahamas ont également fait partie des sujets débattus.

Mais aussi, un autre point important a été sur la table : le renforcement des liens commerciaux pour l’achat et la vente de produits agricoles et de produits de la pèche, en respectant les normes de contrôle de qualité internationales.

Sur ce point, le Premier ministre Minnis a glissé quelques mots à la presse. Selon ce que relaye le journal Le Nouvelliste, le président Jovenel Moise a accordé au ministre Carmel André Belliard, titulaire du MARDNR, jusqu’au décembre 2018, pour qu’il se débrouille et créee les conditions nécessaires à la production et à l’exportation de produits agricoles aux Bahamas.

Le Bahamas, un marché viable pour Haïti ?

Situés au nord de la mer des Caraïbes, les Bahamas occupent environ 700 iles et ilots sur 260 000 km2. Ils habitent 400 000 habitants et reçoivent par an, 6 millions de touristes. Vu ces caractéristiques en plus du fait que, souligne le président Moise, le Bahamas soit un pays consommateur et Haïti, un pays producteur, la terre bahamienne représente une belle opportunité pour Haïti.

Des rencontres seraient déjà prévues entre les deux homologues haïtien et bahamien, ministres de l’Agriculture des deux pays, en vue d’effectuer dans « un temps record » les mises en place nécessaires à l’aboutissement de cet objectif : produire sur le sol haïtien des produits agricoles (fruits et légumes) en vue de pouvoir pourvoir le marché des Bahamas, ce, avant la fin de 2018.

Source: loophaiti

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur