Hausse prix du gaz: Moïse Jean-Charles met Jovenel en garde

Intervenant sur les ondes de la radio Caraïbes FM, autour de l’augmentation du prix des produits pétroliers, l’ancien Sénateur de la République a annoncé la couleur se disant prêt à combattre la décision.
La trêve que Moïse Jean Charles avait accordé à Jovenel Moïse n’aura pas duré longtemps. L’opposant farouche à l’ancien président Michel Martelly durant tout son quinquennat et candidat malheureux aux dernières élections présidentielles n’entend pas lâcher du lest. Après une lettre ouverte envoyée au nouveau président où il a critiqué certains de ses choix, l’ancien Sénateur du département du Nord s’en prend à nouveau à Jovenel Moise suite à la décision du gouvernement de revoir à la hausse les prix des produits pétroliers.

Pour Moïse Jean Charles, cette décision du gouvernement serait motivée par l’obligation du chef de l’Etat de restituer des dettes contractées lors de la campagne électorale. 

Le leader de Pitit Desalin, soutient, par ailleurs, que c’est la mauvaise gestion du fond Petrocaribe par le gouvernement de Michel Martelly qui a engendré cette situation avant de qualifier la mesure proposée par le gouvernement d’ajouter 116 gourdes sur l’essence (gazoline) et 84 gourdes sur le diesel de provocation.

Et pour répondre à toute hausse du prix des produits pétroliers, Moïse Jean-Charles annonce des pourparlers en vue de gagner les rues afin de contraindre le gouvernement à faire marche arrière, informant que la trêve de 90 jours accordée au dauphin de Michel Martelly a pris fin.

Très remonté contre le chef de l’Etat, l’ancien maire de Milot tout en le mettant en garde contre cette mesure, rappelle n’avoir accordé mandat à aucuns syndicalistes pour négocier au nom du parti qu’il dirige.
Source: loophaïti 

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur