La liste des documents requis aux Haïtiens voulant entrer en Argentine

 

Suite aux nouvelles mesures migratoires prises par le ministre argentin de l’Intérieur et l’exclusion d’Haïti de la liste des pays qui bénéficiaient de la résolution 189/95, l’Ambassadeur en Haïti, Pedro Von Eyken, revient une bonne fois pour toutes sur les exigences et les procédures à respecter pour l’obtention d’un visa de touriste.

Déciment, l’Argentine ne badine pas avec les ressortissants haïtiens: visiter ce pays sud-américain requiert le respect d’un certain nombre d’exigences, conformément à la résolution 477/2018, publiée dans le journal officiel La Naciòn. Un visa touriste est demandé à tout haitien désirant y voyager.

Mais outre le visa, il y a une quantité imposante de pièces à se procurer. Passeport valide, formulaire de demande de visa dument rempli et signé, en deux exemplaires, trois photos 4×4 cm (couleur, fond clair, de face, tête nue, non scannée), justificatifs de ressources salariales (original et copies d’une lettre de l’employeur indiquant la position occupée, la date d’entrée, le salaire et une personne de contact, selon les précisions fournies par l’ambassadeur Pedro Von Eyken, interviewé par le quotidien Le National.

De plus, il est recommandé aux touristes haïtiens de se présenter avec trois derniers bulletins de salaire, le dernier relevé de compte bancaire et/ou de carte de crédit).

Une réservation d’hôtel ou l’itinéraire complet comprenant la réservation est aussi exigée. Si l’hébergement se fait chez un particulier, il faudra la lettre originale d’invitation rédigée en espagnol avec les coordonnées complètes de l’hôte, poursuit le diplomate.

Le nom et le numéro de passeport de l’invité ainsi que les dates de son séjour doivent y être mentionnés. Cette lettre doit être certifiée par un notaire et légalisée par la Chambre des notaires, souligne-t-il.

Des documents supplémentaires pourraient être demandés. Le coût du visa est de 150 USD, à régler par dépôt bancaire le jour du rendez-vous. Une entrevue avec le fonctionnaire consulaire est nécessaire pour toutes les catégories de visas. La présence du demandeur du visa est obligatoire le jour du rendez-vous, ainsi que les originaux et copies de tous les documents nécessaires, avise-t-il.

Ces mesures ne visent pas à enquiquiner les Haïtiens dont l’accès au territoire argentin a été amplement refusé au cours des cinq premiers mois de l’année en cours, car « l’Argentine reste un pays ouvert aux migrations, aux échanges et au tourisme », a confié l’Ambassadeur au quotidien Le National. Mais, poursuit-il, elles visent à contrôler le flux migratoire. De nombreux pays ont avancé les mêmes exigences. D’autant plus que les deux pays jouissent de bons rapports diplomatiques et possèdent une longue de coopération : « Haïti fut le premier pays à reconnaitre l’indépendance d’Argentine en 1817 », conclut-il.

Source: loophaiti

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur