La magistrate marocaine Saadia Belmir réélue au comité des nations unies contre la torture

La magistrate marocaine Saadia Belmir a été réélue au Comité des Nations unies contre la torture, à l’issue d’un vote tenu jeudi 5 octobre à Genève au cours de la 16e réunion des Etats parties à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

 

Saadia Belmir a été réélue à 96 voix sur les 139 exprimées lors de la séance de vote des représentants des Etats parties à cette convention internationale.

L’experte marocaine s’est classée au deuxième rang juste après la candidate chinoise. La reconduction de la magistrate marocaine pour un quatrième mandat au sein de cet important organe onusien est une nouvelle reconnaissance de ses compétences et de son implication active dans les travaux du comité onusien.

Sa réélection est également une reconnaissance et un appui sans équivoque aux choix du royaume, à son engagement en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’Homme et à son implication dans la promotion des mécanismes du système onusien des droits de l’Homme.

Ce nouveau succès consolide en particulier le positionnement du royaume et la crédibilité de ses efforts dans le domaine de la lutte contre la torture, aussi bien au niveau national qu’international. C’est le couronnement d’un effort collectif de mobilisation, de contacts et de sensibilisation déployés, tant à Rabat qu’à Genève, auprès de l’ensemble des États parties, à travers leurs représentations diplomatiques.

Saadia Belmir, seule femme arabe et africaine membre du Comité contre la torture dont elle assure actuellement les fonctions de vice-présidente, siégera pour un nouveau mandat de quatre années au sein de cet organe onusien, composé de dix experts de haute moralité et possédant une compétence reconnue dans le domaine des droits de l’Homme.

 

 

Source Autre presse

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur