Le deuxième lauréat du concours Chansons sans Frontières est Haïtien

Haïti vient d’agrandir la liste de ses ambassadeurs sur la scène mondiale dans le domaine de la musique. Adler Saturne, originaire de Petit-Goâve, est sacré deuxième lauréat de la 12e édition du concours Chansons sans Frontières.

Son texte « L’exilé de Saturne » matérialise le cri de douleur de cette génération sans cesse traversée par les problèmes sociaux. L’auteur ne veut pas croire que la seule échappatoire possible serait de laisser Haïti.

Ce professionnel à l’avenir prometteur, explique que l’expression « Exilé » scandée dans le titre de son texte traduit plutôt la situation d’une jeunesse délaissée, livré à elle-même. L’idée, souligne Adler Saturne, implique qu’en absence d’accompagnement pour les jeunes on serait amené à penser qu’on est étranger dans son propre pays.

Organisée autour du thème « Raconte-moi ton histoire », cette compétition internationale de musique a reçu 1085 candidats issus de 123 pays différents, dont Haïti. Chansons sans Frontières met l’emphase la qualité des textes. Une équipe composée de 17 jurys de lecteurs a procédé à l’analyse des « paroles » soumises par cette pléiade de jeunes écrivains en herbe.

Adler Saturne et Carlynx Elbeau, les Haïtiens respectivement en piste au concours Chansons sans Frontières ont tous deux été primés, l’un gagnant le second prix et l’autre la Mention « Dis-moi dix mots » Grand Jury. Avant eux en 2011, l’Haïtienne, Sofarina Badiot avait été déclarée lauréate du premier prix.

La cérémonie de remise des prix est prévue pour le 24 avril prochain en Normandie (France). Seulement le premier gagnant aura droit d’y participer. Toutefois, les autres lauréats et détenteurs des mentions spéciales du jury recevront leurs cadeaux depuis leur pays par le biais des institutions de la francophonie.

Kepsen MONESTIME  

 

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur