Le Gabon face à une épidémie de gale

Depuis quelques mois déjà, à Libreville comme en province, les populations se plaignent d’une affection de la peau au sujet de laquelle les spécialistes de l’Institut d’épidémiologie et de lutte contre les endemies peinent à donner leur avis. Cette affection se manifeste par des démangeaisons et une éruption cutanée.

 

Face à la persistance de cette pathologie, un rapprochement vers les experts s’est fait ceux-ci ont expliqué qu’une étude du phénomène était en cours. «Nous en tant qu’institut d’epidémiologie, notre rôle est de pouvoir collecter toutes les informations autour d’une maladie dans toutes les régions du pays (…) pour mieux comprendre les causes et le degré de recrudescence du phénomène dans le temps par rapport à l’augmentation des cas». a relevé le Dr. Firmin Mwamaa, médecin épidémiologiste à Nkembo.

Soucieuse des conséquences de l’affection qu’elle perçoit comme étant la gale, Le Docteur Stéphanie Ntsame Ngoua estime que l’affection est causée par l’insalubrité en augmentation constante dans les principales villes du pays. Elle a souligné également que sa propagation serait due surtout à la qualité douteuse de l’eau que les coupures voire l’absence d’eau courante obligent à stocker dans divers récipients; formant ainsi des nids de microbes. «La gale sévit au Gabon depuis 2016 et aujourd’hui elle est entrain d’atteindre des pics inquiétants. J’ai essayé de faire des statistiques à mon niveau, la gale a dépassé 100 cas en 2016 et plus de 200 en 2017», a-t-elle indiqué.
Source :gabonmediatime.com

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur