Le Québec veut ouvrir ses portes aux travailleurs étrangers

Vu que les entreprises courent un grand risque par le fait qu’ils font face à une pénurie de main-d’œuvre actuellement au Canada, il s’avère que la « meilleure solution » serait de faire appel à des travailleurs étrangers. Cependant, pour ce faire, il faudrait prouver qu’aucun candidat au Canada n’est apte à occuper le poste en question, et ce, en vertu des lois canadiennes. Contraste.

Simon Jolin-Barette, ministre de l’Immigration au Québec, fait une requête « importante » auprès du gouvernement fédéral du Canada en ce qui a trait à l’immigration. En effet, il veut obtenir la collaboration du ministre dans son projet de réduire les délais de traitements des dossiers d’immigration.

Pour sa part, la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbeault a fait savoir que le Québec veut essayer de faire en sorte que quelqu’un qui a déjà un employeur à Québec, soit un engagement d’embauche, que son dossier soit traité plus rapidement.

« Il y a déjà plusieurs dossiers qui sont en suspens. Il y a des milliers de dossiers qui ne sont pas encore traités, donc on arrive avec un certain retard cumulé », selon madame Guilbeault, citée par un média canadien.

Parallèlement, le maire de Québec, Régis Labeaume fustige le plan du gouvernement fédéral concernant l’immigration. À son avis, le gouvernement « doit revoir sa façon de faire ».

 

Source

Loophaiti

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur