LES FEMMES QUI SONT AU 3E TRIMESTRE DE GROSSESSE AURAIENT BESOIN DE PLUS D’ESPACE

Cela paraît évident mais voilà une étude qui le prouve. Les femmes enceintes qui en sont à leur 3e trimestre de grossesse ont besoin de plus d’espace. C’est un besoin appelé « l’espace péripersonnel » qui naît au fur et à mesure que la grossesse avance car celle-ci est plus visible et les gens de l’extérieur sont donc plus tentés… de toucher son ventre.

Existe-t-il un corps plus touché par les autres que celui d’une femme enceinte ? Entre les mains du corps médical, celles des membres de la famille, du partenaire ou des enfants sans oublier les nombreux inconnus qui se permettent de toucher leur ventre… Il suffit de passer un peu de temps avec une femme enceinte – ayant un ventre bien arrondi – pour arriver à ce constat. Personne n’est autant touché par les mains des autres qu’une femme enceinte. Il est donc normal qu’elles se sentent parfois un peu envahies surtout pour celles qui n’apprécient pas ces gestes. Sans surprise, une femme qui est dans son 3e trimestre de grossesse aura besoin qu’on respecte son espace personnel et cela, encore plus que d’habitude. Cette étude en explique la raison.

D’après cette enquête réalisée par des chercheurs anglais, plus le ventre de la femme enceinte grossit – avec l’enfant qui grandit à l’intérieur – plus le besoin d’espace personnel grandira également. C’est comme une sorte de « bulle de protection » qu’elle se crée, inconsciemment ou non, alors que l’enfant qu’elle porte se développe. La future maman en a besoin pour protéger son bébé.

Les chercheurs ont bandé les yeux de plusieurs femmes enceintes, elles étaient toutes à des niveaux de grossesse différents. Ensuite, ils leur ont fait écouter des sons qui d’abord paraissaient loin puis petit à petit se rapprochaient d’elles. Les femmes devaient presser un bouton dès qu’elles estimaient que le son était proche d’elle.

Les résultats révèlent que les femmes enceintes de 20 semaines ou moins n’étaient pas vraiment sensibles aux sons. Il en allait de même pour les mamans qui venaient d’accoucher. En revanche, celles qui étaient en fin de grossesse semblaient très sensibles aux bruits et entendaient tout. Elles étaient les plus rapides à appuyer sur le bouton alors que le son n’était parfois pas encore vraiment proche d’elles.

Pourquoi ? Parce qu’elles ont besoin de protéger le bébé qui grandit en elles de toutes les « menaces » et ont donc besoin de plus d’espace libre autour d’elle. L’étude parle « d’espace péripersonnel ».

« On dirait que ton ventre est en accès libre »

Durant la grossesse, l’intimité de la femme en prend un coup. D’ailleurs pourquoi vouloir absolument toucher le ventre d’une femme enceinte ? Si on souhaite le faire, il vaut mieux demander la permission car une grossesse n’est pas obligée d’être partagée. «  Pour les personnes extérieures, cette grossesse n’appartient pas qu’au couple, elle n’est pas vécue comme une histoire intime, mais plutôt comme une aventure sociale  », explique Cécile Viénot lors d’un entretien accordé au site Parents.

« Quand tu es enceinte, on dirait que ton ventre est en accès libre…. Ça n’est franchement pas agréable ! Je ne le fais pas et je n’aime pas qu’on me le fasse, sauf si c’est le papa et mes enfants. Ce n’est pas parce qu’on porte un bébé que notre corps est public ! » peut-on lire dans un témoignage publié dans l’article.

Si vous êtes enceintes, vous êtes complètement dans votre droit de refuser qu’on vous touche le ventre à tout va !

 

 

Source : Autre presse

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur