Les filles invitées à éviter les tenues courtes

Les étudiantes de l’université de Zambie sont invitées à ne pas mettre des tenues « trop courtes ». L’une des meilleures universités de Zambie a exhorté les étudiantes à cesser de visiter la bibliothèque « à moitié nue », car cela détourne l’attention des leurs condisciples masculins.

L’Université de Zambie, située dans la capitale, Lusaka, a laissé des avis dans sa bibliothèque pour exhorter les étudiantes à s’habiller de façon moins « sexy ».

Harcèlement sexuel en Tunisie: entre peur et tabou

« Nous avons remarqué que certaines étudiantes s’habillent à moitié nues lorsqu’elles utilisent la bibliothèque, une situation qui dérange les étudiants », peut-on lire dans l’avis placardé par endroit.

1 Française sur 3 « victime de harcèlement sexuel »

« Nous conseillons donc aux étudiantes de s’habiller modestement en utilisant les installations universitaires. La modestie est la voie à suivre! »
Cette restriction n’est pas du goût de certaines étudiantes qui ont marqué leur désaccord.

Formés pour dire non au viol

« Si votre objectif est d’aller à la bibliothèque pour étudier, pourquoi devriez-vous commencer à regarder d’autres choses comme les jambes d’une femme ? » s’est interrogée Dikina Muzeya, une étudiante de troisième année au micro de la BBC. « Concentre-toi sur tes livres, c’est tout » préconise la jeune fille aux hommes.

«Le pouvoir des femmes »

Pour l’étudiant Killion Phiri, cette décision des responsables de l’université est justifiée. « Vous savez à quel point le corps des femmes est attirant. Comment pouvez-vous vous concentrer sur vos cours quand quelqu’un marche avec une mini-jupe ou une robe moulante. Vous commencerez à penser à d’autres choses et à ne plus vous concentrer. »

Source: Afrique femme

 

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur