Les sanglots d’Edwy Plenel

Le journaliste français Edwy Plenel, fondateur du site d’information indépendant Médiapart, auteur de plusieurs livres, de passage en Haïti à l’occasion de Livres en folie, a été ému aux larmes ce mardi en évoquant la question de la dette de l’indépendance qu’Haïti, pour avoir défendu des idées de liberté et de justice, a dû payer à la France. « Cette dette, la France doit la rembourser, quelles que soient les conditions et les modalités », a soutenu Edwy Plenel, ému jusqu’aux larmes, suscitant les applaudissements de l’assistance dans les jardins du MUPANAH.

Edwy Plenel est particulièrement heureux de fouler le sol haïtien une nouvelle fois. Pour lui, « Haïti est le cœur du monde ». « Je suis de ceux [Aimé Césaire, Édouard Glissant, Frantz Fanon] qui considèrent que ce qu’a fait le peuple haïtien, avec son bonheur et ses malheurs, est une histoire immense, une histoire qui parle des défis du monde du XXIe siècle aujourd’hui. C’est une histoire qui pose au monde des questions de justice, d’égalité, de principe qui sont toujours valables », a-t-il ajouté, lors de la traditionnelle conférence de presse précédant Livres en folie.

Sur le ton de la confidence, Edwy Plenel avoue avoir l’habitude de se rendre en pèlerinage au Fort-de-Joux pour rendre hommage à Toussaint Louverture. Durant toute la semaine, M. Plenel, redoutable conférencier, continuera à parler du droit de savoir, du pouvoir de la connaissance et de l’émancipation des peuples qui, croit-il, passe par la connaissance dans divers endroits de Port-au-Prince.

Source : le nouvelliste

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur