L`UNICEF offre 55 véhicules au Ministère de la santé et de l`hygiène publique avec l`appui financier du Fonds mondial et de la France

Les partenaires techniques et financiers ont procédé le vendredi 26 octobre dernier à la remise officielle de 50 fourgonnettes et cinq véhicules de supervision au Ministère ivoirien de la santé et de l’hygiène publique, lors d’un évènement à la Direction des Infrastructures, de l’Équipement et de la Maintenance (DIEM) au Plateau.

 

La cérémonie présidée par le Dr. Aka Aouélé Eugène, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, s’est déroulée en présence de Mme Marie-Pierre Poirier, Directrice Régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, de S.E.M. l’Ambassadeur de France Gilles Huberson, Dr. Aboubacar Kampo, Représentant de l’UNICEF en Côte d’Ivoire et Dr. Djénéba Ouattara, Présidente de l’Instance de Coordination Nationale des subventions du Fonds Mondial.

Le gouvernement ivoirien engagé dans l’amélioration du système de santé met en œuvre plusieurs interventions dont le renforcement du système d’approvisionnement des structures de santé.

Sur la subvention de la lutte contre le paludisme du Fonds Mondial, 50 fourgonnettes ont été acquises pour renforcer le système d’approvisionnement des Districts Sanitaires vers les Établissements Sanitaires de Premier Contact.

Aussi, sur le financement de l’Agence Française de Développement, cinq véhicules destinés à la supervision des acteurs du niveau opérationnel ont-ils été mis à la disposition du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique.

Ces véhicules permettront de rendre disponible les moustiquaires, les vaccins, les équipements médicaux et médicaments, au dernier kilomètre de la Côte d’Ivoire.

« L’UNICEF est convaincu que ces véhicules contribueront de façon significative à renforcer le système de santé afin qu’il offre des services de qualité pour la santé maternelle et infantile pour que chaque enfant, où qu’il soit, ait accès aux soins de santé dont il a besoin » a dit Madame Poirier.

« La France poursuit un seul et unique objectif à travers cet appui, une réponse au plus près des besoins de la population. L’accès aux soins de qualité et de proximité est le fil conducteur de notre partenariat en santé avec la Côte d’Ivoire » a affirmé l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire.

« Le Fonds Mondial conscient du poids du VIH, de la tuberculose et du paludisme, dans la mortalité et la morbidité en général, soutient depuis 2003 les efforts de lutte contre ces maladies prioritaires. À travers le renforcement de la logistique objet de la présente donation, le Fonds mondial est convaincu que le système de santé trouvera en cet appui, un renforcement conséquent qui impactera positivement son efficacité et ses résultats » a déclaré la Présidente du CCM Côte d’Ivoire/Fonds Mondial.

Les véhicules remis ont une valeur totale de 1.7 millions USD. Les 50 fourgonnettes, d’un coût global de 1.6 millions USD ont été acquises avec le soutien financier du Fonds Mondial dont la France est l’un des principaux contributeurs. Quant aux cinq véhicules de supervision, ils ont été financés par le Contrat de Développement et Désendettement à travers l’Agence Française de Développement, afin d’améliorer l’accès aux soins de santé pour les mères et leurs enfants.

« Je voudrais remercier les partenaires techniques de l’État de Côte d’Ivoire, en particulier le Fonds Mondial, l’UNICEF et l’OMS, pour leur appui constant à l’amélioration de la santé de nos populations. Ces véhicules vont nous permettre de résoudre la problématique de l’acheminement des intrants au dernier kilomètre. J’engage donc les directeurs régionaux et départementaux à faire un bon usage de ces véhicules afin garantir l’accès aux soins à toutes personnes vivant en Côte d’Ivoire » a dit Dr. Aka Aouélé Eugène, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique.

En Côte d’Ivoire, les partenaires soutiennent le renforcement du système de santé dans tous les domaines avec un accent particulier sur :

– La réflexion stratégique pour le financement adéquat du secteur de la santé, dans le contexte de la Côte d’Ivoire émergente ;

– Le positionnement des soins de santé pour un accès équitable des populations aux soins avec une couverture sanitaire universelle ;

– Le développement d’interventions efficaces pour adresser spécifiquement la question de la mortalité maternelle et infantile élevée en Côte d’Ivoire ;

– Le renforcement de la chaine d’approvisionnement, notamment la livraison au dernier kilomètre.

Pour chaque enfant, la santé.

 

 

Source : UNICEF

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur