Nérilia bat le record de Manno Sanon

Haïti vient de participer en Bretagne, en France, après 1974 en Allemagne et 2007 en Corée du Sud à sa troisième phase finale de Coupe du monde. Si Emmanuel Sanon avait marqué les esprits grâce à ses deux buts inscrits contre l’Italie, défaite d’Haïti (1-3) et face à l’Argentine, victorieuse des Grenadiers (4-1), il a fallu attendre 44 ans après pour voir une autre star haïtienne faire mieux que Manno Sanon qui avait mis un terme à l’invincibilité de l’illustre portier italien Dino Zoff.

Elle s’appelle Nérilia Mondésir. En effet, l’ancienne adepte du judo allait vite se distinguer en football. Comme un symbole, elle a été désignée Soulier d’or chez les U-15 et U-17. Véritable perle rare du football de la Caraïbe, elle n’a pas cessé de progresser pour taper dans l’œil de plusieurs recruteurs français. Devenue la première joueuse haïtienne à parapher un contrat pro en Europe, particulièrement au sein de l’équipe française de Montpellier, la native de Quartier-Morin continue de marquer son temps en plantant trois buts aux équipes de la République populaire de Chine et de l’Allemagne en phase de poule du championnat du monde féminin U-20 de la FIFA, France 2018.

Menée au score (0-2) par la République populaire de Chine lors de la première journée du groupe D, c’est elle sur penalty (78e) qui avait réduit le score pour Haïti, battu in extremis (1-2). Dans cette même rencontre, elle a eu la balle du match, mais sa frappe instantanée qui prenait le chemin des filets a été détournée en corner de la tête par la défenseure chinoise. Qui a oublié son tir sur le montant de la cage gardée par la portière de l’équipe du Nigéria ?

Contre l’Allemagne, triple championne du monde, Nérigol, qui n’a pas brillé en première période, allait trouver ses automatismes pour mettre en péril les Européennes qui menaient (3-0). En effet, en 10 minutes, elle a mis deux buts aux Allemandes (63e et 73e). Sur un coup franc brossé par Melchie Dumornay, elle devança une adversaire pour réduire la marque (1-3) avant de lancer un missile dans le filet des championnes allemandes (2-3) visiblement paniquées.

Avec trois buts en deux matches, Nérilia Mondésir, désormais plus grande que quiconque dans la Caraïbe, bat tous les records du football de la zone à une phase finale de Coupe du monde. Jamais avant elle, personne, pas même le grand Manno Sanon, n’avait planté buts à un adversaire dans une compétition estampillée par la FIFA.

Véritable cerise sur le gâteau, elle a été désignée par les expertes de la FIFA « joueuse du match » au terme de son doublé face à l’Allemagne, lauréate du groupe D. Personne avant elle, dans la région caribéenne, n’avait eu droit à cette distinction réservée aux plus grands.

Chapeau l’artiste !

Source: le nouvelliste

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur