Pour 17 % des femmes en Haiti, il est normal qu’un homme tape sa femme

Selon les résultats de l’enquête sur la Mortalité, Morbidité et Utilisation des Services (EMMUS 6) présentés, mardi 21 aout 2018, par la Ministère de la sante publique et de la population (MSPP) et la banque mondiale, 17 % de des femmes en Haiti estiment qu’il est normal qu’un homme tape sa femme.

D’un autre côté, 11 % des hommes interrogés dans le cadre de l’enquête pensent la même chose, selon le rapport. La ministre à la santé publique, Marie Gréta Roi, au moment de la présentation de cette enquête, a souligné que 12 % des femmes font l’objet de violence sexuelle.

Le document révèle également que comme causes de violence conjugale : le fait qu’une femme brule la nourriture au moment de cuisiner, quand elle argumente avec son homme, quand elle sort sans lui avertir, quand elle ne prend soin des enfants correctement ou encore quand elle refuse d’avoir de satisfaire sexuellement son partenaire.

« 11% des femmes justifient la violence conjugale dans le cas où la femme sort sans avertir son mari alors que 10 % d’entre elles l’acceptent dans le cas où la femme néglige ses enfants », rapporte l’Agence en ligne Alterpresse parlant des révélations de l’EMMUS 6.

Par contre, entre 2012, 2016-2017, le pourcentage d’hommes justifiant cette façon de voir a diminué de 31% à 17 %. Ces chiffres, selon le rapport, restent les mêmes entre 2012 et 2016-2017.

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur