Rutshelle Guillaume accuse Davidson Dorvilier de l’avoir frappée, porte plainte contre le promoteur et se sépare de son représentant à Paris

La chanteuse Rutshelle Guillaume a rapporté avoir été frappée par un promoteur, à Paris, le samedi 13 janvier 2018. Contactée par Ticket, l’artiste a raconté avec force détails les circonstances dans lesquelles cela lui est arrivé, annonce avoir porté plainte contre son agresseur et avoir mis fin au contrat de Hugens Régis, celui qui le représentait à Paris.

Sous les feux des projecteurs cette semaine, Rutshelle Guillaume qui affirme avoir été frappée par un promoteur à Paris juste avant sa prestation au Guest Live, s’est confiée à Ticket au sujet de cet incident.  » Il s’agissait d’un contrat discuté depuis plus de 6 mois. Le promoteur voulait que je donne une prestation en format acoustique, mais je lui avais dit dès le départ que cela ne serait pas possible. M pa ka gen yon albòm mwen vle vann epi m ap plede jwe akoustik « , a expliqué la voix de Kite m kriye, revenant sur le contrat qui l’unissait à Davidson Dorvilier.

Dans une entrevue accordée à Ticket depuis Paris où elle se trouve encore, Rutshelle Guillaume a confié qu’une entente avait été finalement trouvée entre les deux parties. Il était aussi convenu, selon l’artiste, que le promoteur l’avertirait au moment d’acheter les billets pour qu’elle puisse programmer quelques entrevues pendant son séjour à Paris.  » Je lui avais clairement expliqué que son  »gig » en soi ne me rapportait pas grand-chose et que je ne l’acceptais qu’en considération de la visibilité que je pourrais tirer de ce passage à Paris, ville dans laquelle je ne me produis pas souvent « , a précisé la chanteuse qui a par ailleurs affirmé n’avoir reçu les billets que quelques jours avant son départ pour la France.

Après ce premier désaccord sur les billets, est survenu le cas des musiciens qui devaient rejoindre l’artiste et son guitariste, eux-mêmes arrivés le mercredi 10 janvier à Paris. Les musiciens qui devaient partir de la République dominicaine ont raté leur vol en raison du décalage horaire. Le prix des billets ayant considérablement augmenté, il a été conclu que la chanteuse devrait se trouver d’autres musiciens sur place.  » Le promoteur m’avait assuré qu’il prendrait en charge les frais des autres musiciens qu’on engagerait sur place. Avec l’aide de Poppy Duverné, j’ai réussi à trouver des musiciens et le vendredi, nous avons répété de 11h du soir à 5 h du matin « , a indiqué la star qui reproche aussi au promoteur de ne pas avoir pris en charge les frais de nourriture de l’équipe et de n’avoir fait aucun cas d’eux, contrairement aux prescrits de leur contrat.

Selon l’artiste, les choses auraient entièrement tourné au vinaigre quand, samedi, quelques heures avant le concert, elle a exigé que son billet retour et la balance qui lui était dûe lui soient remis avant qu’elle ne monte sur scène.  » Vers 7h du soir, il m’a dit qu’il me donnerait 1000 USD cash et le reste par chèque et quant au billet d’avion, il ne le remettrait qu’après ma prestation. Je suis donc retournée dans ma chambre en lui assurant que je n’en sortirais qu’une fois les conditions fixées dans le contrat réunies « . Mais alertée par le vacarme qui se faisait à l’extérieur, Rutshelle dit avoir dû ressortir.  » J’ai trouvé le promoteur sur le point de casser la guitare de mon guitariste. Li tire men l pou l ban m on kalòt. Mwen fè bak pou m eskive l, men men l gentan pase nan figi m. Il a aussi porté la main à la gorge du guitariste et a martelé  »Si Rutshelle pa jwe li p ap kite chanm nan » « , raconte-t-elle.

Toutefois, suite aux paroles raisonnables d’une tierce personne, le frère du promoteur, la tension a baissé. Celui-ci se serait excusé auprès de la jeune femme et lui aurait demandé d’honorer le contrat, ne serait-ce que pour les fans. Mais des jours après cette soirée, les problèmes ne semblent toujours pas résolus. Selon Rutshelle Guillaume, le promoteur a refusé de payer les musiciens recrutés à Paris, comme ils en avaient convenu.

Dans une nouvelle entrevue accordée à Ticket le vendredi 19 janvier 2018, Rutshelle Guillaume a affirmé avoir porté plainte contre Davidson Dorvilier, le 18 janvier, dans un commissariat situé dans le 17e arrondissement de Paris.  » Je suis prête à aller jusqu’au bout de cette procédure judiciaire « , a-t-elle confié, déterminée.

Par ailleurs, en cette même journée, la chanteuse a aussi mis fin aux services de Huguens Régis, de Zikemedia qui la représentait sur Paris depuis mai 2017.  » Je lui ai envoyé un mail pour lui signifier que je mettais fin à ses services pour incompétence « , a déclaré la Rebelle.  » Bien avant mon arrivée à Paris, je lui avais demandé de régler ce problème de billet. S’il l’avait effectivement fait, s’il était là le soir de la discussion, je ne me serais pas retrouvée en pleine discussion avec un promoteur, donc au cœur même de cette polémique à l’heure actuelle « , a-t-elle ajouté.

Cependant, elle reconnaît que Davidson Dorvilier, le promoteur, a fait le nécessaire pour son billet de retour. De ce fait, Rutshelle Guillaume sera en Haïti dès ce dimanche pour préparer sa prestation du 22 janvier 2018 dans le cadre de la douzième édition du Festival international de Jazz de Port-au-Prince.

Source: le nouvelliste

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur