SAVOIR CALCULER LE CYCLE MENSTRUEL DE LA FEMME

Comprendre les mécanismes du cycle menstruel est fondamental pour les femmes car les variations hormonales provoquent des symptômes et le cycle régit la reproduction féminine. Explications du Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

Définition : quelle est la durée d’un cycle menstruel ?

La durée du cycle féminin est normalement de 28 jours. Le cycle commence le 1er jour des règles et se termine la veille du 1er jour des règles suivantes. Ainsi, par exemple, si le 1er jour des règles est le 2 du mois et que le 1er jour des règles suivantes est le 30 du mois, le cycle est de 28 jours. Toutefois, la durée des cycles menstruels peut varier d’une femme à l’autre, ainsi que pour une même femme, qui peut présenter des cycles irréguliers.

Un cycle est dit « long » lorsqu’il est supérieur à 35 jours. Les cycles peuvent parfois durer 56 jours, voire plus.

Un cycle court est un cycle inférieur ou égal à 21 jours.

Qu’est-ce qu’il se passe ? La muqueuse utérine (ou endomètre) permet la nidification de l’ovule fécondé. Lorsqu’il n’y a pas de fécondation la muqueuse utérine desquame et est évacuée sous forme de saignements plus ou moins abondants, qui constituent les règles. Les ovaires produisent les ovules et les hormones indispensables au développement de l’endomètre. Les œstrogènes sont des hormones permettant l’augmentation de l’épaisseur de l’endomètre. La progestérone augmente après l’ovulation pour permettre à l’endomètre de perdurer et recevoir l’œuf fécondé. En l’absence de nidation, le taux hormonal chute et provoque les règles.

Phases

Lors de la phase pré-ovulatoire, première phase du cycle, l’endomètre augmente en épaisseur. Un ou plusieurs follicules (futur ovule) se développent au niveau de l’ovaire. Cette phase peut être prolongée en cas de cycles longs.

Lors de la phase d’ovulation, l’ovocyte est libéré par l’ovaire.

La phase post-ovulatoire dure 14 jours pour un cycle régulier de 28 jours mais peut toutefois durer entre 10 et 20 jours en cas de cycles très irréguliers. S’il n’y a pas eu fécondation, il y a une baisse brutale du taux d’hormones et apparition des règles. S’il y a eu fécondation, il y a production d’une hormone spécifique de la grossesse : l’HCG. Cette hormone maintient la production des autres hormones, notamment la progestérone. Elle permet ainsi de garder l’endomètre intact afin que le futur embryon s’y installe. La température corporelle varie au cours du cycle menstruel et son élévation au moment de l’ovulation peut permettre de repérer celle-ci.

Symptômes : impact sur l’humeur, prise de poids, acné…

Les différentes phases du cycle menstruel provoquent des symptômes, plus ou moins marqués selon les femmes. La période des règles peut provoquer des douleurs pelviennes ou lombaires parfois intenses, des nausées et des vomissements. La phase pré-ovulatoire est la phase la moins symptomatique. La seconde phase du cycle, avant les règles, peut provoquer un syndrome prémenstruel. Ce syndrome a un impact sur l’humeur avec une irritabilité fréquente, il provoque des tensions mammaires, une prise de poids pouvant aller jusqu’à 2 kilos et l’apparition de boutons d’acné chez la jeune fille.

Comment calculer son cycle menstruel ? Applications, température…

Il est possible de calculer son cycle menstruel pour anticiper la survenue des règles et déterminer le moment de l’ovulation, en cas de désir de grossesse. Une femme qui a des cycles réguliers et qui apprend à en reconnaître les symptômes peut facilement suivre son cycle.

Le suivi quotidien de la température matinale est une méthode qui permet de calculer son cycle mais qui ne constitue en aucun cas une méthode contraceptive fiable. Des applications, très pratiques, existent pour aider les femmes à savoir où elles en sont. L’application CLUE permet de suivre son cycle et sa contraception, ainsi que de noter les dates de ses rapports sexuels. L’application Flo Period Tracker utilise des graphiques qui permettent de visualiser son cycle. Enfin, l’application EVE permet également des échanges, informe et conseille sur la vie sexuelle, par exemple.

 

 

Source : Autre presse

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur