Séisme en Indonésie: au moins 98 morts, plus de 2.000 touristes évacués

Les équipes de secours indonésiennes ont évacué lundi plus de 2.000 touristes de petites îles touristiques proches de celle de Lombok, où des sauveteurs étaient à la recherche de survivants au lendemain d’un puissant séisme qui a tué au moins 98 Indonésiens.

Les secouristes ont recherché lundi des survivants dans les décombres de maisons, mosquées et écoles détruites par le séisme de dimanche soir, ressenti aussi sur l’île voisine de Bali, la plus touristique de l’archipel d’Asie du Sud-Est.

Il a aussi mis en exergue les « défis » auxquels sont confrontés les autorités.

Par ailleurs, « les équipes de recherche et de secours ont réussi à secourir 2.000-2700 touristes des Gili, indonésiens et étrangers », qui ont été évacués vers un port du nord de Lombok pour pouvoir rejoindre ensuite l’aéroport, a-t-il ajouté.

Les autorités avaient fait état précédemment de 1.200 touristes à évacuer.

« On était dans un bus (…), il faisait nuit noire, j’étais en train de somnoler un petit peu, et on a senti que le bus bougeait exactement comme si des gens secouaient le bus. Il y a une fille à côté de moi qui a crié +earthquake+, et là je me suis réveillée et on a senti une secousse pendant 15 secondes, c’était assez long », a raconté une Française, Anna, à l’aéroport international de Lombok.

Des centaines d’habitants et de touristes s’étaient précipités hors des bâtiments dimanche soir. Conséquence du séisme, l’électricité a été coupée dans de larges territoires de l’île dont certains étaient toujours privés de courant lundi.

– Des centaines de blessés –

Des proches bouleversés se sont précipités auprès de membres de leurs familles en face de la principale clinique de Mataram, tandis que le personnel peinait à s’occuper de centaines de patients.

A l’extérieur de l’établissement, les rues de la ville recouvertes de ruines étaient désertes, hormis quelques survivants se déplaçant à travers les décombres.

Des habitants pourraient encore être coincés sous les décombres. Najmul Akhyar, chef du district de Lombok Nord, où se trouve l’épicentre du séisme, a estimé que 80% de ce territoire avait été endommagé par les puissantes secousses.

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur