Trump enregistré à son insu parlant d’acheter le silence d’une ancienne playmate

L’ex-avocat personnel de Donald Trump a enregistré une conversation à l’insu de ce dernier, dans laquelle les deux hommes évoquaient la possibilité d’acheter le silence d’une ancienne playmate avec laquelle le président des Etats-Unis aurait eu une liaison.

L’enregistrement, réalisé deux mois avant le scrutin présidentiel de novembre 2016, a été saisi par les enquêteurs du FBI lors d’une perquisition dans les bureaux de Michael Cohen, a indiqué le New York Times.

Selon le New York Times, M. Cohen aurait été consulté par le patron de presse David Pecker au sujet du témoignage de Karen McDougal.

Selon plusieurs médias, lors de la conversation enregistrée, Michael Cohen informe Donald Trump du paiement effectué par le groupe de presse.

La transaction n’a finalement jamais eu lieu. Le magazine The New Yorker a affirmé, sur la base de témoignages anonymes, que M. Pecker et le National Enquirer avaient finalement choisi de ne pas publier le témoignage de Karen McDougal pour préserver Donald Trump, ami de David Pecker, ce que démentent les intéressés.

Pour M. Giuliani, cité par plusieurs médias américains, M. Trump souhaitait, avant tout, régulariser une transaction et non la dissimuler.

Sur la foi des éléments connus de la conversation révélée vendredi, il semble que l’enregistrement ne présente pas, en lui-même, de risque juridique pour Donald Trump, dans la mesure où le paiement n’a jamais été effectué.

Michael Cohen est actuellement l’objet d’une vaste enquête du FBI, qui pourrait déboucher sur des poursuites.

– Pour Trump, la menace Cohen –

Le conseil a notamment reconnu publiquement avoir versé 130.000 dollars à l’actrice pornographique Stormy Daniels en novembre 2016 pour acheter son silence sur un rapport sexuel qu’elle aurait eu avec le président en 2006.

« Je suis fidèle à ma femme, ma fille et mon fils, et je le serai toujours », a-t-il déclaré lors d’un entretien à la chaîne ABC, début juillet. « Je place ma famille et mon pays en priorité ».

Après la révélation de vendredi, le médiatique avocat de Stormy Daniels, Michael Avenatti, a affirmé qu’il existait plusieurs enregistrements réalisés par Michael Cohen et a réclamé leur publication.

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur