Un Haïtien parmi 15 auteurs noirs à lire absolument

C’est par une puissante présence littéraire que 15 auteurs du monde noir marqueront la rentrée littéraire en France, moment de grande moisson en matière de publication d’ouvrages, période commerciale qui célèbre la parution de nombreux récits par une palette de maisons d’éditions françaises.

À l’occasion de cette rentrée littéraire 2017, plusieurs auteurs issus des continents africains, de l’Amérique noire et des Caraïbes, figurent parmi les 15 incontournables que devraient aiguiser l’intérêt des lecteurs. C’est à la rentrée littéraire qu’on déniche les prochains nominés des prestigieux prix (Goncourt, Médicis, Renaudot, Femina, etc). C’est à la rentrée littéraire que le public français prenne en premier contact avec les auteurs en herbes ou herbe.

Parmi ces plus belles plumes à la carrière jalonnée de succès dans la communauté francophone, l’on retrouve Kamel Daoud, auteur du roman « Zabor ou les psaumes », paru aux éditions Actes Sud, Véronique Tadjo, auteur de « En compagnie des hommes », Fouad Laroui (« L’insoumise de la porte de Flandre »).

Dans la foulée, un Haïtien : le poète James Noël, directeur de la revue IntranQu’îllités, auteur de plusieurs recueils de poème dont « Migration des murs » (pamphlet poétique). James Noel livre son tout premier récit où résonne fort « l’amour au temps du séisme et des dévastations », a écrit la presse française. « Belle Merveille » est le titre de son roman paru aux éditions Zulma.

« C’est dans une langue syncopée et lyrique que James Noël évoque dans ce roman la rencontre magique de Bernard, le miraculé survivant du séisme ravageur du 12 janvier 2010, avec une bénévole napolitaine répondant au beau nom d’Amore. Le coup de foudre qui suit se conclut sur fond de dévastation et de morts sans sépulcre. Le couple connaîtra de moult péripéties et rebondissements, avant d’aller chercher dans la Ville éternelle un nouveau souffle pour leur bel amour né dans les décombres d’une autre ville dont le souvenir reste à jamais vivace ».

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur