Une mystérieuse créature marine est en train de se décomposer sur une plage indonésienne

Les habitants d’une île de l’archipel indonésien craignent qu’un gigantesque cadavre de mammifère marin, échoué sur une plage, ne pollue les eaux. Son état de décomposition est si avancée qu’il est difficile de déterminer de quelle espèce il s’agit.

Une immense créature marine de 15 mètres de long a été découverte sur la plage Hulung, sur l’île de Seram en Indonésie, mardi 9 mai.

Selon le Jakarta Globe, c’est Asrul Tuanakota, un homme de 37 ans, qui l’a découverte le premier. L’homme a d’abord confondu l’immense cadavre avec un bateau échoué. Depuis, des photos et vidéos circulent sur les réseaux sociaux, mais l’espèce à laquelle appartient la créature reste encore inconnue. Calamar géant, grand cachalot, baleine ? Les habitants de l’île et les internautes spéculent.

Plusieurs vidéos publiées par un villageois des environs montrent la créature se décomposant petit à petit, rougissant l’eau autour d’elle.

Le journal Detik rapporte que des scientifiques marins sont venus récupérer des échantillons de la bête, le jeudi 11 mai. Les autochtones affluent aussi pour observer l’immense carcasse, dont la mort remonte au moins à 3 jours, selon les spécialistes. Une équipe de militaires surveille le lieu et les habitants ont demandé aux autorités locales de les aider à retirer le cadavre de l’eau, afin qu’il ne contamine pas les environs.

Probablement un cétacé à fanons

Marcus Chua, chercheur au musée d’Histoire Naturelle Lee Kong Chian de Singapour, a confié à Mashable qu’il s’agissait très probablement d’un cétacé à fanons, aussi appelé mysticète ou encore « vraie baleine ». Cette sous-catégorie inclue notamment les baleines à bosse et les baleines de Minke.

« Vu le stade de décomposition, il est impossible de déterminer s’il s’agit d’une baleine à bosse »

« En me basant sur les photos et les vidéos et vu le stade avancé de décomposition, il est impossible de déterminer s’il s’agit ou non d’une baleine à bosse », explique l’expert, également spécialiste des mammifères et des oiseaux au musée de la National University de Singapour. La carcasse n’est vraisemblablement pas un calamar géant, surtout qu’aucun calamar géant n’a été repéré dans les eaux indonésiennes.

Quand de grandes créatures marines comme les baleines à bosse meurent, elles flottent dans l’océan et leurs corps peuvent être dévorés par des charognards. Marcus Chua précise que le destin des cadavres qui touchent les côtes est différent : « Ils se décomposent le long des plages ou sont retirés par les hommes, soit dans un but scientifique, soit lorsqu’ils sont considérés comme une menace pour la santé. »

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.fr

Source: France 24

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur