Une pépite d’origine haïtienne séduit le FC Barcelone

Né à Miami, en Floride, Konrad de la Fuente, qui fait partie de l’équipe junior du FC Barcelone depuis l’âge de 13 ans, est pressenti par plusieurs médias internationaux comme étant l’avenir du football américain.

En complétant sa formation au célèbre centre de formation La Masia du FC Barcelone, Konrad de la Fuente, d’origine haïtienne, marche actuellement sur les traces des meilleurs talents du monde, à l’instar de Lionel Messi, quintuple Ballon d’Or, d’Andres Iniesta et de Xavi, finalistes tous deux du Ballon d’Or.

Selon le célèbre journal sportif anglais The Sun, si Konrad de la Fuente, 17 ans, poursuit sa progression, il pourrait très bien rejoindre ces noms illustres. Le journal estime qu’on attend beaucoup de l’ailier rapide qui peut jouer sur les deux flancs de l’attaque et dont le jeu est influencé par Ronaldinho, son idole de jeunesse, et par Neymar, l’un de ses joueurs préférés actuellement. Son jeu est donc direct et plein de rythme.

La rédaction est entrée en contact avec les parents du jeune joueur qui ne peuvent pas s’exprimer sur le sujet. Konrad a rejoint le Barca à l’âge de 13 ans et a immédiatement fait grand impact en inscrivant dix buts lors d’un tournoi de football de base catalan quelques semaines après son entrée au club. Lors de la finale des moins de 13 ans, il a marqué le but vainqueur face au grand rival Real Madrid pour remporter le trophée.

Plus récemment, il a joué pour les moins de 19 ans de Barcelone dans la compétition UEFA Youth League contre le PSV de Ruud Van Nistelrooy, aidant son équipe à remporter une victoire de 2 buts à 1. Après avoir marqué un malheureux but contre son camp, permettant à l’équipe adverse d’égaliser, de la Fuente, à trois minutes de la fin du match, a driblé deux défenseurs avant d’offrir à un coéquipier le but gagnant.

Sur le plan international, de la Fuente fait partie de diverses équipes nationales américaines de jeunes dès l’âge de 15 ans. En février dernier, il a rejoint les rangs de l’équipe des moins de 18 ans des États-Unis pour participer à un camp d’entraînement.

Malgré son passeport espagnol, il est jusqu’à présent fidèle au pays où il est né. Avec la possibilité de pouvoir participer à des tournois majeurs sous les couleurs du pays qu’il aura définitivement choisi. L’Espagne reste une option, puisqu’il y vit depuis l’âge de six ans.

Par ailleurs, le prestigieux journal anglais The Guardian le range parmi les 60 meilleurs jeunes talents du football mondial nés en 2001.

Sources combinées

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur