Venezuela: les Etats-Unis fâchés contre une décision phare de la Cour Suprême

Situation très instable au Venezuela. Le pays qui fait face à une crise tentaculaire, politique et économique, vient de voir sa démocratie franchir une nouvelle étape au symbolisme fort. La Cour suprême s’est octroyée jeudi les pouvoirs du parlement. Parlement contrôlé par les opposants au gouvernement du président Nicolas Maduro.
« Tant que l’Assemblée nationale sera hors la loi, les compétences parlementaires seront exercées directement par la chambre constitutionnelle (de la Cour suprême) », soutient la décision publiée par la plus haute juridiction du pays dans la nuit de mercredi à jeudi. A rappeler que depuis janvier 2016, comme l’a souligné France 24, « la Cour suprême a déclaré nuls tous les votes du Parlement, en réaction à l’investiture de trois députés anti-chavistes, malgré les soupçons entourant leur élection ».

La réaction des Etats-Unis ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué publié hier sur la page de l’ambassade des Etats-Unis en Haïti, on apprend que « les États-Unis condamnent la décision prise le 29 mars par la Cour suprême vénézuélienne d’usurper les pouvoirs de l’Assemblée nationale démocratiquement élue ».

Et ce n’est pas tout. « Cette rupture des normes démocratiques et constitutionnelles, continue le message signé du porte-parole du département d’Etat, porte considérablement atteinte aux institutions démocratiques du Venezuela et prive le peuple vénézuélien du droit à façonner l’avenir de son pays par l’intermédiaire de ses représentants élus ».

Les USA qui considèrent « cette décision comme un sérieux revers pour la démocratie au Venezuela », demandent « que le gouvernement du Venezuela permette à l’Assemblée nationale démocratiquement élue de mener à bien ses fonctions constitutionnelles, qu’il organise des élections dès que possible et qu’il libère immédiatement l’ensemble des prisonniers politiques ».
Source: Loop Haïti 

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur