Yves Léonard poursuivi pour tentative d’assassinat contre Nice Simon

La sortie de la mairesse de la commune de Tabarre pour dénoncer des coups et blessures dont elle affirme être victime de son compagnon commence à impacter la vie des personnalités impliquées dans l’affaire.

Après la mise en disponibilité du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Croix-des-Bouquets, mis en cause, par la victime dans une affaire de corruption concernant son compagnon, un mandat d’amener est émis à l’encontre de Yves Léonard, le père du fils de l’édile de Tabarre, par le substitut commissaire du gouvernement de cette juridiction, Edler Guillaume. Yves Léonard est accusé formellement de voie de faits et tentative d’assassinat au préjudice de sa campagne, l’actrice Nice Simon.

Le ministère public assurant le rôle du défenseur de la société représenté par Me Guillaume, ordonne que Monsieur Léonard soit recherché, conduit et amené devant lui pour répondre des violences, coups et blessures infligés à Nice Simon en vertu des articles 254, 256 et suivant du code pénal haïtien.

Intervenant sur un media de la capitale, Yves Léonard a rejeté d’un revers de mains les dénonciations de sa compagne. Il jure n’avoir à aucun moment frappé la mairesse de Tabarre. Cependant, il a reconnu l’avoir mordu à l’épaule parce que Nice lui avait mordu le pouce. D’ailleurs, sur des vidéos et photos en circulation sur les réseaux sociaux, on voit une goutte de saignement au petit doigt de Monsieur  Léonard, ce qui selon lui, justifie son comportement de bourreau à l’encontre de sa dulcinée.

Source: loophaiti

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur