Haïti – FLASH : Baccalauréat session extraordinaire, derniers préparatifs et consignes

Vendredi une réunion de travail s’est tenue, entre Meniol Jeune, le Directeur Général du Ministère de l’Éducation Nationale, des membres de la Commission des examens d’État et les Directeurs Départementaux d’Éducation (DDE) autour des derniers préparatifs de la session extraordinaire du bac prévu du 13 au 17 août 2018 avec un congé le 15 août.

Les consignes, la logistique, la sécurité, les mises en places pour la passation des épreuves et la correction des copies, sont quelques points essentiels abordés lors de cette réunion. Le Directeur Jeune à a insisté sur la nécessité de maintenir mobilisation et vigilance pour la bonne tenue des épreuves officielles de la session extraordinaire.

L’objectif fixé étant de boucler l’ensemble des opérations et de publier les résultats de ces examens avant la rentrée des classes, prévue le 3 septembre prochain.

Selon les chiffres du Bureau National des Examens d’État (BUNEXE) 38,319 candidats sont ajournés dont la moitié viennent du département de l’Ouest.

Selon le plan de travail adopté par les autorités centrales, le traitement des copies des candidats doit démarrer dès le mardi 14 août et les opérations de correction, le 16 août.

Trouvez votre Centre d’examen et vos résultats du Bac en ligne :
Par ailleurs, le Ministère ayant réglé divers problèmes informatiques, les candidats ajournés dans l’Ouest peuvent maintenant vérifier leur Centre d’examens pour la session extraordinaire du 13 au 17 août 2018 sur
Rappel des consignes aux candidats :

 

  • Tout candidat surpris en flagrant délit de fraude ou ayant un comportement répréhensible verra sa copie annulée et sera invité à laisser le local après qu’un procès-verbal aura été dressé. Le candidat fautif ne pourra pas participer aux examens pour une durée minimale de deux ans ;
  • Aucun candidat ne peut pénétrer dans un centre d’examens avec une arme, quelle que soit sa nature ;
  • Le port de l’uniforme est obligatoire pendant la passation des épreuves ;
  • L’usage des calculatrices programmables et de tout autre appareil de communication est formellement interdit ;
  • Les téléphones cellulaires sont formellement interdits dans les centres d’examens, sauf pour les responsables, au besoin. Ainsi, l’usage du téléphone est interdit pour les surveillants et les superviseurs ;
  • Tout candidat surpris en flagrant délit de fraude avec un téléphone cellulaire sera éliminé ;
  • Toute personne surprise en flagrant délit de fraude aux abords et/ou dans les centres d’examens sera mise aux arrêts et remise aux autorités judiciaires pour les suites légales ;
  • Il est interdit aux agents préposés à la sécurité des centres d’examens de pénétrer dans les salles d’examens ;
  • Personne ne peut avoir accès à un centre d’examens sans une autorisation spéciale des autorités centrales (Ministre, Direction générale, BUNEXE, Direction départementale).

Source: HaïtiLibre

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur