L’église catholique appelle à un dialogue constructif contre la crise

Dans une note rendue publique en date du lundi 09 juillet, la Conférence Épiscopale d’Haïti dit déplorer les actes de violences enregistrés, le week-end écoulé à travers le pays. Elle s’indigne que certaines personnes ont pris la voie de la destruction des biens d’autrui pour faire passer leurs revendications.

« Cette situation va contribuer à l’augmentation du taux de chômage dans le pays », indiquent les évêques de l’Église Catholique regrettant les pertes en vies humaines enregistrées lors de cette protestation populaire.

« Ces actes de pillage, de vandalisme et la destruction des biens ainsi que les pertes en vie humaine sont les résultantes de l’irresponsabilité de nos dirigeants », fulmine la Conférence Épiscopale d’Haïti dénonçant le fait  que, depuis des décennies, la population sombre dans la misère.

La CEH exhorte les autorités à assumer leurs responsabilités et de travailler à la stabilité sociale et économique du pays. Elle invite la communauté internationale à cadrer leur accompagnement avec les besoins réels de la population haïtienne.

Les évêques de l’Église Catholique plaident en faveur d’un dialogue constructif entre les différents protagonistes pour sortir Haïti du bourbier, selon cette note de la Conférence Épiscopale d’Haïti.

De son coté, la nonciature apostolique en Haïti se dit  préoccupée par la fragilité de la situation sociopolitique du pays. Le Nonce Apostolique, Mgr Eugène Martin Nugent a exprimé ses sympathies envers les victimes de cette ébullition sociale ainsi que leurs proches.

Le Nonce Apostolique encourage les acteurs haïtiens à prendre la voie du dialogue afin de trouver des solutions idoines pouvant déboucher sur la stabilité politique et sociale durable.

Mgr Eugène Martin Nugent plaide en faveur de la promotion d’une politique de justice, de solidarité et de service du bien commun.

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur