Parlement: l’APH divisée sur le sort du PM nommé Jean-Henry Céant

Les négociations qui doivent conduire Jean-Henry Céant à la tête de la Primature risquent d’être intenses à la chambre des députés notamment en raison de l’implosion de la majorité présidentielle. Alors que certains membres de l’Alliance Parlementaire pour Haiti (APH) plaident en faveur des partages de responsabilités, d’autres membres de ce groupe croient que la priorité doit être tendue vers la satisfaction des revendications populaires.

Le député Yves Dupras encourage le Premier ministre nommé Jean-Henry Céant à engager des discussions avec les parlementaires et les partis politiques qu’ils représentent afin de dégager la majorité nécessaire à la ratification de sa déclaration de politique générale. « Le notaire Jean-Henry Céant sait ce qu’il doit faire pour obtenir la bénédiction du parlement », indique le parlementaire.

L’élu de Môle Saint-Nicolas favorable au partage des responsabilités au nouveau gouvernement appelle le notaire Céant à ne pas se fier aux déclarations du président de l’APH, Jean Wilson Hyppolite, qui a laissé entendre qu’une cinquantaine de députés sont prêts à voter son énoncé de politique générale sans aucune négociation. Yves Dupras qualifie de purs mensonges les propos de son collègue de Léogâne selon lesquels le bloc majoritaire dont il faisait partie aurait perdu seulement une quinzaine de membres et demeurerait intact.

De son côté, le député d’Anse-à-Foleur, Louis Mary Bonhomme s’interroge sur le choix du notaire Céant et la capacité de ce dernier à apporter des réponses urgentes aux revendications populaires. Il appelle ses collègues de l’APH à se ressaisir. Le parlementaire croit que ses pairs seraient bien inspirés de recoudre les liens afin de pouvoir se concentrer sur le dossier de la ratification de la déclaration de politique générale du Premier ministre nommé au lieu de continuer à s’affronter à travers des déclarations dans les medias.

La députée de la ville de Jérémie, Marie Gladys Saint Jean, également membre de l’APH, dit déplorer les frictions au sein du bloc majoritaire et demande elle aussi à ses collègues de se ressaisir. Elle annonce une rencontre la semaine prochaine pour non seulement tenter de recoller les morceaux mais aussi adopter une position commune sur le dossier du Premier ministre nommé.

La parlementaire qui plaide parallèlement en faveur du respect du quota de 30% de femmes dans la formation du gouvernement dit espérer que le notaire Céant proposera dans sa déclaration de politique générale des solutions aux problèmes urgents de la population.

source: loophaiti

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur