Une jeune femme se fait arrêter pour avoir dansé sur Instagram en Iran

Maedeh Hojabri, une gymnaste de 18 ans, a été arrêtée par la police, Vendredi 6 juillet. Son crime ? Avoir publié une vidéo d’elle en train de danser sans hijab sur son compte Instagram.

 

Tout a commencé par la diffusion d’un documentaire sur les effets néfastes des réseaux sociaux, avec le cas d’utilisateurs, dont des femmes, accusés d’avoir promu la danse en ligne. Une pratique contraire aux lois du pays, car une femme ne peut danser devant des hommes, à l’exception des membres de sa famille. Elles doivent également se couvrir le corps, sauf le visage et les mains dans l’espace public.

L’une des danseuses du documentaire est identifiée comme étant Maedeh Hojabri. Elle aurait été reconnue par ses «  fans » en ligne.

Dans ces clips, la danseuse de 18 ans ne porte pas de voile et laisse apparaître son nombril ainsi qu’un tatouage à la hanche. Elle a été arrêtée et son compte a été suspendu.

La polémique se fait entendre sur les réseaux sociaux, notamment Twitter. Sous le hashtag « #Beraghs_ta_Beraghsim » («  Danse et nous danserons  » en persan), ou #DancingIsNotACrime («  Danser n’est pas un crime  » en anglais) fleurissent des vidéos d’utilisateurs se filmant en train de remuer seuls ou en groupe pour revendiquer leur liberté de danser.

La jeune femme a ensuite été libérée sous caution, mais a dû présenter publiquement ses excuses.

 

Source : autre presse

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur