Yémen: 26 enfants tués par des frappes de la coalition

Vingt-six enfants ont été tués jeudi au Yémen dans des frappes de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, ont annoncé vendredi des responsables de l’ONU, en appelant de nouveau à des enquêtes indépendantes sur les attaques visant des civils.

Quatre autres enfants ont été tués, également jeudi, lors d’une frappe aérienne séparée dans cette même région.

Le 9 août, un raid aérien dans la province de Saada, fief des rebelles, déjà attribué à cette coalition militaire, a frappé un bus qui transportait des enfants, tuant 40 d’entre eux et poussant le secrétaire général de l’ONU à appeler à une enquête indépendante.

Mark Lowcock a réitéré la condamnation par l’ONU « de telles attaques contre des civils » et appelé « à une enquête rapide, impartiale et indépendante ».

L’agence de presse des rebelles, Saba, a indiqué que le raid aérien de jeudi avait touché un bus et une maison, mais les Emirats arabes unis, acteur clé de la coalition, accusent les rebelles Houthis d’être derrière la frappe.

Dans un rapport publié vendredi, l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) affirme que la coalition a échoué à enquêter correctement sur les allégations de crimes de guerre qui ont découlé des attaques contre des civils.

L’Union européenne a de son côté appelé les belligérants au Yémen à « faire de la protection des civils une priorité » à la suite des attaques d’Al-Douraïhimi, et souligné la nécessité de mettre fin à la guerre.

Source: loophaiti

Vous aimerez sûrement aussi Plus de cet auteur